J053 /// En vie

catégorie: 
Sasabudi /// J053 /// En vie
J'ai résisté. Quelques jours. Peut-être même davantage, je n'ai pas compté. Mais l'important est d'avoir résisté, d'avoir dominé cette irrésistible envie. Cette envie qui vous prend aux tripes, vous monte le long de la colonne vertébrale telle une petite araignée rapide, ou parfois comme une limace dont on ne pourrait pas se débarasser: trop gluant. Elle grimpe inexorablement, et finit par buter sur le cortex cérébral, notre cerveau reptilien, celui qui aime bien les mollusques et autres limaçoïdes. Là, l'envie devient pressante, vous chatouille la nuque et parfois le dessous du crâne tout entier, provoquant d'imperceptibles tremblements, mais qui vous paraissent des mouvements brusques incontrôlables. Les dents grincent et partent en copeaux qu'on avale en grosses gorgées avec une moue grimaçante. Puis quand ça arrive vraiment aux frères hémisphères, c'est presque passé , mais à la fois à son paroxysme: l'envieuse limace -qui a fondu entre temps-, se fraie un chemin sinueux entre nos deux moitiés cervicales ou cérébrales, pointant le bout de notre front, entre le troisième oeil et le dessus du crâne. C'est alors que dans un soulagement indiscible, elle s'évapore dans l'atmosphère, laissant comme une trace nuageuse de suie noire... Ouf. Elle est partie, cette douloureuse envie de... chocolat.