Paranormal

Le paranormal : ensemble de phénomènes dont les causes ou mécanismes ne sont apparemment pas explicables par des lois scientifiques établies. Cela est soit une réalité fantasmée, soit LA réalité. Entre ésotérisme, croyances et religion, tératologie, fantôme et monstres

filtrer › tout / BD / illustration / photo / estampe
affichage › vignette /liste / intégral / diaporama

Karasu Tengu & Nue yokai (poster)

catégorie: 

[EDIT] Cette illustration est disponible:

  • en impression poster au format A3 sur du papier recyclé 120gr/m2 à 7€ !
  • carte postale au format A6 (10,5 x 14,8cm) sur papier 300gr recyclé

Karasu-Tengu et yokai Nue en geisha

Couverture du fanzine Beta #3, sorti en Janvier 2017, lors du changement du signe astrologique chinois et japonais: passage du singe au coq.

Cette illustration représente un karasu tengu à masque d'oiseau et un Nue à masque de singe (tous deux des yokais, créatures du folkore japonais), sous les trait d'une jolie geisha dont on voit le sein nu et le tatouage. Elle a une queue de singe, tient une tasse de saké et observe des orchidées Orchis simia (singe) alors que le Karasu tengu déploie ses ailes.

Disponibilité: 

Kitsune et Hitotsume kozo (poster)

catégorie: 

[EDIT] Cette illustration est disponible:

  • en impression poster au format A3 sur du papier recyclé 120gr/m2 à 7€ !
  • carte postale au format A6 (10,5 x 14,8cm) sur papier 300gr recyclé

Kitsune et Hitotsume kozo yokai pour la couverture du fanzine Beta #2

Quand le yokai Kitsune a bu ou est désemparée, elle oublie parfois de cacher sa queue de renard. Ici elle était transformée en geisha attachée en bondage shibari dans une vieille maison Ryokan avec des tatamis et portes shoji.
Le yokai cyclope hitotsume kozo compte bien profiter de la situation avec sa grande langue et…

Disponibilité: 

Karasu Tengu & Nue yokai

catégorie: 

Karasu Tengu & Nue yokai - illustration originale (encre de Chine)

[EDIT] La version couleur est disponible en impression poster A3

Karasu-Tengu et yokai Nue en geisha

Couverture du fanzine Beta #3, sorti en Janvier 2017, lors du changement du signe astrologique chinois et japonais: passage du singe au coq.

Cette illustration représente un karasu tengu à masque d'oiseau et un Nue à masque de singe (tous deux des yokais, créatures du folkore japonais), sous les trait d'une jolie geisha dont on voit le sein nu et le tatouage. Elle a une queue de singe, tient une tasse de saké et observe des orchidées Orchis simia (singe) alors que le Karasu tengu déploie ses ailes.

Disponibilité: 

Karasu Tengu & Nue yokai - version couleur (Photoshop)

Freak show

Freak show à la convention de tatouage de Pau - 22 et 23 avril

Suite de l'exposition Strange, Freak show est une exposition d'illustrations de freaks, des monstres au sens large, qu'ils soient imaginaires ou humains atteints de tératologie comme l'hypertrichose (femme à barbe) ou micro-céphalie (sur papier, skates et boites à fromage vintage), de planches de BD et d'estampes japonaises. Les dessins de remedact (regarde, médites, agis) mélangent paranormal, sexe et humour caustique. Les monstres et fantômes (notamment les yokais japonais) y sont illustrés à l'encre de Chine, parfois à l'aquarelle et/ou déclinés en estampes japonaise (gravure sur bois). Les planches de BD (notamment d'un récent voyage au Japon, Bornéo et Philipines) sont auto-publiées dans le fanzine Beta, dont le cinquième numéro paraîtra pour le vernissage de l'expo !

artifist.fr
verysudouest sur FB

Exposition: 
sam 22 avr. 2017 - 10:00 à dim 23 avr. 2017 - 19:00
Événement: 
Convention de tatouage de Pau

Strange

Strange - Expo à la Green Galerie de Toulouse du 17 mars (vern. 19H) au 11 avril

Rouleau d'illustration de la série Roanoke Nihtmare (American Horror Story)
Rouleau d'illustration de la série Roanoke Nihtmare (American Horror Story)

Strange est une exposition d'illustrations (sur papier, skates et boites à fromage vintage), de planches de BD et d'estampes japonaises. Les dessins de remedact (regarde, médites, agis) mélangent paranormal, sexe et humour caustique. Les monstres et fantômes (notamment les yokais japonais) y sont illustrés à l'encre de Chine, parfois à l'aquarelle et/ou déclinés en estampes japonaise (gravure sur bois). Les planches de BD (notamment d'un récent voyage au Japon, Bornéo et Philipines) sont auto-publiées dans le fanzine Beta, dont le cinquième numéro paraîtra pour le vernissage de l'expo !

Green Galerie

Vernissage: 
ven 17 mars 2017 - 19:00
Exposition: 
ven 17 mars 2017 - 19:00 à mar 11 avr. 2017 - 19:00
Où ?: 
Green Galerie
4 rue du coq d'Inde
31000 Toulouse
France

Je suis une seiche - FoolPool #1

catégorie: 

Je suis une seiche - FoolPool #1 - Beta #2

"Je suis une seiche" est le premier chapitre d'aventures fantasmagoriques ayant lieu dans une folle piscine Tournesol aux pouvoirs de distorsion de la réalité…

Kitsune et Hitotsume kozo

catégorie: 

Original à l'encre de Chine

[EDIT] La version couleur est disponible en impression poster A3

Kitsune et Hitotsume kozo yokai pour la couverture du fanzine Beta #2

Quand le yokai Kitsune a bu ou est désemparée, elle oublie parfois de cacher sa queue de renard. Ici elle était transformée en geisha attachée en bondage shibari dans une vieille maison Ryokan avec des tatamis et portes shoji.
Le yokai cyclope hitotsume kozo compte bien profiter de la situation avec sa grande langue et…

Disponibilité: 

Version couleur pour la couverture du fanzine Beta #2 - L'estampe japonaise est en cours d'impression (les plaques de bois sont gravées !)

Real freaks

catégorie: 

[FR] Reals freaks - à coté de la chambre 7 › voir le WIP, work in progress
Un fanzine du collectif Indélébile sort un fanzine sur le film "Basket case" (Frère de sang) de Frank Henenlotter. Suite à un quiproquo je ne serai pas publié dedans, mais j'ai fait cette illustration: dans une chambre d'hôtel, le gérant et des clients découvrent un cadavre.
Les vrais monstres ne sont pas forcément ceux qu'on croit.

[EN] Reals freaks - Next to the room 7 › see the WIP, work in progress
A fanzine of collective Indelebile make a zine about the movie "Basket case" from Frank Henenlotter. After misunderstanding, I'll not be published inside, but I've done this illustration: in a hotel room, the manager and his clients discover a dead body.
The real freaks are not always the ones you think.

Disponibilité: 

Cyclops - fin du monde

catégorie: 

[EDIT] Cyclops est disponible:

  • en impression poster au format A3 sur du papier recyclé 120gr/m2 à 7€ !
  • carte postale au format A6 (10,5 x 14,8cm) sur papier 300gr texturé

Deux extra-terrestres vont au cinéma, avec en guise de coca un verre rempli d'humains glacés au milieu de glaçons. L'un cyclope rose, boit à la paille, l'autre vert ayant de multiples yeux , boit directement avec sa trompe.

Il s'agit d'un dessin que j'avais encré pour une exposition spéciale fin du monde du 22 décembre 2012, et dont j'avais commencé l'aquarelle: j'avais seulement mis une couche de fond brune et une couche de base verte sur l'extra terrestre de gauche. Quatre ans après, je le ressort d'un tiroir et fini l'aquarelle, en recherchant du volume et du réalisme !

Disponibilité: 

Pan: la naissance

Naissance de Pan!

Participation au fanzine de La maQuerelle, sur un numéro intitulé "Par-delà des forêts toutes noires". Une occasion pour explorer un projet BD (eh ouais, un de plus), que je concrétiserai certainement perdu au fond  d'une cabane au milieu d'une forêt... toute noire...

Pour le projet BD en question, il s'agit de Pan! (ou tout autre titre que ça prendra), autrement dit comment Pan, le demi-dieu aux pattes de bouc et cornes et barbichette est arrivé sur terre.

Ah oui, t'as remarqué toi aussi ? Il manque la moitié du dessin ! Ben ouais, j'allais pas lâcher toutes les infos avant la parution du mag quand même ! [Ça y est: il est paru !]

Illustration: un attroupement a lieu dans une forêt toute noire autour de la naissance de Pan, un demi-dieu mi homme, mi-animal. On y retrouve le père bélier bien sûr, mais aussi un sanglier, un cerf, un lézard, un koala, un rat et un lapin. Le bélier a son pénis en érection, au vu de la famme nue qui a donné naissance à Pan. Elle est en position d'esclave, les pieds attachés.

Disponibilité: 

Julia Pastrana

catégorie: 

Les Éditions terriennes remettent le couvert avec un fanzine intitulé "Freaks pulsion". Si mon illustration passe les tests qualité ^^', elle paraîtra donc en Septembre et sera dévoilée ici en totalité.

Cette illustration (dont le bas sera dévoilé en Septembre donc), est basée sur une histoire vraie, dans le milieu des Freak Show, spectacle forain montrant des freaks, des "monstres humains", atteint le plus souvent de maladie génétiques, dégénératives, mentales...
J'ai mis beaucoup de temps à réussir à pondre cette illustration, et j'y suis arrivé seulement après avoir écrit une petite nouvelle... le début d'un scénario BD ?? J'aimerais bien ! RDV en septembre...

Avec mon passé de véto et une certaine passion -il faut bien le dire- pour la biologie, la tératologie m'a toujours fait de l'œil, mélangeant ainsi biologie, mental et bizarre, ce sur quoi la série X-Files s'est construite pendant des années... J'adore ! Même si, effectivement, être atteint soi-même ou avoir des enfants atteints de malformation congénitale, ça doit pas ête facile tous les jours, hein...

Une des saisons d'American horror Story s'appelait Freak show, et reprenait comme une sorte d'hommage amélioré, des éléments du film Freaks = La monstrueuse parade en français...

Julia Pastrana, la femme singe (› wikipedia)

Dessin librement inspiré de la vie de Julia Pastrana (1834, au Mexique - 25 mars 1860, à Moscou) qui a été connue comme « la femme-singe » ou « la femme la plus laide du monde ».

Le lieu de naissance de Julia Pastrana n'est pas clairement connu. D'après certains rapports, Theodore Lent aurait trouvé dans une grotte, en compagnie de sa mère, un enfant souffrant d'hypertrichose universelle congénitale terminale (CGHT)1, et l'aurait acheté à sa mère dans le but de l'exhiber en public. Par la suite, Julia put apprendre à chanter, à danser et à s'exprimer dans trois langues, à l'écrit et à l'oral.

Julia Pastrana, dont la taille était de 1,34 m environ, présentait d'autres particularités, outre sa forte pilosité. Elle avait des oreilles extraordinairement développées, un grand nez, une mâchoire fortement prognathe et, à ce que l'on raconte, deux doubles rangées de dents. Theodore Lent souhaitait l'exhiber en public sur les trois continents en tant que « femme-singe ».

Le fait qu'elle fut mariée n'est pas vérifié. Quoi qu'il en soit, au cours d'une tournée à Moscou, elle donna naissance le 20 mars 1860 à un enfant, atteint, lui aussi, d'hypertrichose, qui mourut peu après la naissance. Julia Pastrana ne lui survécut que de quelques jours.

Disponibilité: 

24H BD D'Angoulême - 2016

catégorie: 

› Voir les 24 planches terminées !

Voilà les 24 planches BD des 24hBD d'Angoulême 2016
Je les poste ici dans l'état après les 24 heures, mais je vais finir l'encrage et les reposter sur le site ! Certaines pages sont donc juste crayonnées, étape juste avant l'encrage. La page 21 (qui forme une double page avec la 22) est entre les deux: à demi-encrée. J'ai également laissé le bleu des marges des feuilles de manga qu'on trouve ici au Japon. Les IC-inc ont des planches pro, un peu meilleures que les Deleter. Je l'ai remarqué aujourd'hui en grattant le papier: les IC-inc ne bougent pas (papier très compact), alors que les Deleter (paquet jaune) se creusent pas mal...

Shibari's freedom est l'histoire de Shibari, maïko (apprenti geisha), qui se retrouve en France contemporaine, nue et ligotée dans une forêt, alors qu'elle vit habituellement dans le monde des yokais (créatures supernaturelles japonaises) à l'époque d'Edo. Comment s'expliquer alors ? Comment ne pas passer pour une folle ?

Pour les 24H BD d'Angoulême 2016, il s’agit de réaliser un récit en bande dessinée constitué de 22 pages, d’une couverture et d’une 4e de couverture, à partir de trois contraintes dévoilées au cours de l’événement :

  • la 1ere mardi à 15 h (heure de Paris)
  • la 2ème mardi à 23 h (heure de Paris)
  • la 3ème mercredi matin à 7 heures (heure de Paris)

1ère contrainte (de 15 h à 23 h) : Un personnage A raconte une scène à d’autres personnages. Vous disposez de 8 heures pour réaliser la première partie de l’histoire composée de 7 planches + la page de couverture (soit 8 pages au total). L’histoire peut être avec ou sans texte.

2ème contrainte (de 23h à 7h) : Un personnage B contredit ce qui a été exposé. Vous disposez de 8 heures pour réaliser la deuxième partie de l’histoire composée de 8 planches.

3ème contrainte (de 7 h à 15 h) : Un personnage C conclut l’histoire. Vous disposez de 8 heures pour réaliser la dernière partie de l’histoire composée de 7 planches + la 4ème de couverture (soit 8 pages au total).

Bon, 24 H = 24 planches, OK !
Avant tout je précise que

  1. je vais finir les planches et les scanner comme il se doit
  2. Ben non j'ai pas (du tout) fait une BD pour les gosses... Et désolé si ça en choque certain(e)s hein. Bon, on se refait pas; et puis je suis au Japon, alors Araki, shibari, geisha, tengu...

Bilan:

  • encrage non terminé, à la fois histoire de pas trop le faire à l'arrache, et parce que j'ai beaucoup de cheveux à faire, et tirer les traits des cases.
  • 30 ou 40 minutes de perdues parce que la contrainte n'était pas sur la page d'accueil mais sur la page "édition 2016" (quel nul)
  • le poignet qui tire (car cassé en septembre pour ceux qui suivent pas)
  • les genoux qui tirent (table basse sur tatami à Kyoto)
  • influence positive du manga, dans la vitesse de réalisation, le découpage (plus grandes cases, plus de cases panoramiques, une double page), plus de regards séquence frisson...)
  • planches A4 margées bleues spécial manga
  • contrainte en 3 temps qui rythment davantage la performance, et on se sent moins seul. Ça porte une réelle dynamique. Mais je ne suis pas sûr d'avoir respecté la contrainte 3 à fond. Enfin tout dépend ce qu'on entend pas "conclure")

amazing #3

catégorie: 

La pire espèce de l'univers, histoire BD en 6 pages, a été publiée dans la revue Amazing #3 au éditions Café Creed, parue en janvier 2016. Dessinée par Stéphane Bouillet, d'après le scénario de Benjamin Peignon et Yohan Bonraisin.
Couleur à l'ordi avec à la fois des couleur vintage et de la trame pour coller au coté Amazing surannée.
C'est une de mes premières BD absorbant les codes du manga dans les tailles des ellipses (espaces entre les cases) et les cases à fond perdu du haut et du bas, donnant au final des pages à lecture assez verticale.

Dans un monde où les extra-terrestre sont légion, l'espèce humaine est mise sous cloche car elle était trop dangereuse, à cause de sa capacité à faire (faire) la guerre…

lire la bd en couleur
lire la bd en noir et blanc (+ crayonné)

Amazing, la revue mi-Pulp mi-Pop, part en safari imaginaire au fil de projets entremêlant images et textes. Le thème "Ethno mytho" a inspiré des narrations graphiques autour Voyageur imaginaire / SF d'outre-mer / fantasy post-coloniale / Crypto-zoologie / tropique mythique/ Tartarin de tarrascon / tribu imaginaire / Ethnologie martienne / voyage astral/ Exotisme frelaté / Tarzan en toc

Disponibilité: