Back to top

24HBD - conseils

Les 24HBD sont un marathon, et un marathon, ça se prépare...

Les 24hBD, c'est un peu comme un marathon en fait, et on doit y être préparé, car sinon on court à la catastrophe, non seulement pour le résultat, mais pour les jours qui suivront: on aura fait un truc merdique qui nous aura crevé une semaine pour rien...

Avant les 24HBD

  • bien dormir: c'est tellement évident qu'on aurait tendance à l'oublier. Bien dormir, c'est genre faire des nuits complètes pendant une semaine avant les 24HBD, mais aussi la veille, sans forcément chercher à dormir plus que d'habitude. Éviter de se mettre une mine la veille...
  • matos: avoir ses 24 feuilles de prêtes, c'est-à-dire pour moi découpées (je taille dans des rouleaux), bien plates, et même en avoir plutôt 26 au cas où on en recommence une et avoir 2 feuilles A3, au cas où on se fasse une ou deux doubles pages (des fois ça gagne du temps et permet de se remettre dans la course)
  • Lightroom: un ami indispensable. Non seulement pour la retouche (pousser les blancs et les noirs), mais aussi pour l'export des images dans la bonne taille et la bonne définition. J'ai un export qui s'appelle 24HBD et qui est réglé pour la bonne taille des images, la bonne résolution etc. Ainsi, je scanne pour moi à 300dpi et exporte pour l'envoi au site internet des 24HBD en 72dpi etc.
  • outils: les connaitre, en avoir l'habitude. Ne pas essayer de nouveaux outils (ou support) pour l'occasion, sauf si on pense que justement les 24HBD sont une bonne occasion de tester un nouveau pinceau, mais là, on risque d'avoir un résultat merdique ou de perdre du temps... Avoir ses outils prêts, de l'eau propre dans les récipients, des gommes, des godets d'aquarelle plein, suffisamment d'encre de Chine etc
  • faire des essais en temps limité: absolument savoir ce dont on est capable sur une heure (soit une planche), voire 50 minutes, histoire d'avoir le temps de scanner, faire le scénario, manger etc.
  • la bouffe: faire les courses avant et avoir à disposition des trucs à grignoter qui ne soit pas trop sucrés (car sinon c'est le coup de barre assuré). Perso, je me cuisine une tarte la veille, et mange un plat de pâtes la veille et le midi, et j'ai plein de fruits à disposition, banane, clémentine et Cie. Je mange très peu, mais presque toutes les heures. Ça fait aussi une mini pause entre les planches, on bouge un peu, ça réveille et met de l'énergie dans la fournaise etc
  • avoir son propre style, qu'on connait et utilise souvent, et avec lequel on est rapide, avec lequel on a un bon rapport qualité/temps. Idem pour les outils et support
  • avoir déjà des personnages, qu'on a l'habitude de dessiner, dont on connait les traits, le caractère, les réactions, les proportions, mais ça doit pas nous empêcher non plus de les créer de toutes pièces
  • faire de la bande dessinée: c'est beaucoup plus simple si on est déjà auteur de BD à la base. On a ainsi déjà des habitudes de scénario, de découpage de planches, d'écriture et de bullage; si on fait déjà ça tous les jours, c'est finalement juste une concentration du temps, en même temps qu'une très grosse journée

Pendant les 24HBD

  • limite de temps: se fixer une limite de temps par planche, mais également pour le scénario. Perso je serais du genre à faire scénario 1h30 + 20h de planches (50min/planche) + 1h30 gommage-relecture-modification-scan-retouche-export-envoi + 1h de rab pour les imprévus, repas, siestes...
  • tenir le coup dans le temps: en règle général on doit faire attention à se tenir droit etc, là c'est encore pire, car c'est pendant 24h qu'on va plancher ! Donc bien se tenir droit, ne pas être stressé et tendu des épaules, boire souvent, ne pas trop prendre de café (je prends plutôt du maté, et un peu de café entre 3h00 et 6h00 du matin). Ne pas fumer trop souvent, car au bout de 24H, la gorge est en feu (je ne fume plus). Nettoyer régulièrement ses outils, puisque ça aura tendance à sécher plus que d'habitude
  • la fin: ne pas sous estimer le temps que prendra le gommage (mais on peut faire des croquis au bleu, pas de croquis du tout, de l'encrage par transparence, ou des croquis au crayon mine dure etc), le scan (même si ça prend 1min par planche, ça fait déjà 24 min ! Alors si jamais ça en prend 2min/planche, on est à 48 min ! En plus en considérant que les planches soient bien sèches...)
  • les couvertures: je les fais à la fin (comme pour n'importe quel album), quand j'ai sous les yeux les 22 autres pages. Non seulement ça permet de les faire à l'arrache si jamais on est out au niveau temps (j'ai l'impression que Boulet l'est souvent), mais en plus on a tous les éléments de l'histoire finale pour faire une bonne couverture et 4ème de couv.
  • travailler à la chaine: pour tout ce qui est gommage-relecture-modification-scan-retouche-export-envoi, je fais ça à la toute fin, ce qui permet de concentrer les étapes répétitives et de gagner du temps

Après les 24HBD

  • nettoyer ses outils, parce qu'ils auront morflé pendant 24H, notamment les pinceaux
  • rattraper du sommeil, par coup de quelques cycles (1h30)
  • diffuser son bébé su son site internet, sur les réseaux sociaux...

 

Wikipedia / 24HBD Angoulême / 23HBD / 24HBD Grand Papier / 24hcomicsday / 24H comics day de Saint Lô

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…