Back to top

J-16 | Lachho Bai

Lachho Bai, 50 ans
© Stéphane Bouillet › contact

Lachho Bai, 50 years old
© Stéphane Bouillet › contact

En décembre 1984, Laccho était enceinte de 7 mois et n'a pas pu courir. Dans la cohue, elle est tombée, inconsciente. Elle "n'a plus toute sa tête" depuis 1995, et est devenue aveugle il y a quelques années. Elle vit seule avec son mari dans une petite cabane en bois, non loin de l'usine en ruine.

Une étude de l'institut national de la santé mentale et des neurosciences a constaté qu'au moins la moitié des personnes exposées au gaz d'Union Carbide ont souffert des problèmes de santé mentale. Depuis cette étude (1985) il n'y a plus eu d'études gouvernementales. La maladie mentale n'est pas reconnue comme une conséquence de l'exposition au gaz, et les victimes n'obtiennent aucune compensation ou traitement des autorités. "Les conséquences psychiatriques sont sous estimées: "dépression et stress sont toujours présents, sans oublier les orphelins... Pourquoi avoir attendu si longtemps pour ouvrir des hôpitaux ? Nous devons faire un travail de terrain", explique une psychiatre du BMHRC (Bhopal Memorial Hospital And Research Centre, inauguré en 1998, 14 ans après la catastrophe).

In December 1984, Laccho was pregnant of 7 months and could not run. In the crush she fell unconscious. She lost her mind since 1995, and became blind a few years ago. She still live alone with her husband in a small hut out of wooden, not far from the plant in ruin.

A study of National Institute of Mental Health and Neuro Sciences found that at least half of those exposed to Union Carbide’s gases suffered from mental health problems. Since this study (1985) there have been no more government studies. The mental disease is not recognized like a consequence of exposure to gas, and sufferers get no compensation or treatment from the authorities. The psychiatric consequences are under estimated: "depression and stresses are still present, without talking about orphans… Why have we waited so a long time before opening hospitals ? We must do a work of terrain" , explains a psychiatrist of the BMHRC (Bhopal Memorial Hospital And Research Centre, inaugurated in 1998, 14 years after the disaster).

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…