Back to top

J081 /// Ici ou là

On ne devrait pas être ici. Et encore moins en Sibérie ou je sais pas quoi. Je sais pas où. Il n'y a pas de grand singe en sibérie, et pas de singe tout court. A part Poutine. Bref, quand un des grands singes au pouvoir aura perdu l'équilibre en trébuchant sur une bouteille de vodka et appuyé sur un gros bouton rouge par mégarde, tout redeviendra comme avant... Comme à Tchernobyl ou Fukushima: la nature reprendra ses droits, mais la nature adaptée à de telles conditions de vie, des animaux avec des poils pour se protéger du froid, et pas des singes nus soit disant évolués. Ah oui pardon. des "grands" singes nus. Bref, quand tout aura pèté et qu'on se rechauffera au bois dans des grottes, on ne sera plus là. On migrera au chaud en hiver, et on ne squattera pas des pays -ou des zones, puisque la notion de pays n'existera plus- frigorifiques, voire congélactiques. Et non on redescendrait dans les nays chauds au fur et à mesure que les températures baisseraient, suivant les oiseaux migrateurs, et une partie du gibier... On irait se baigner entre les braises encore fumantes de Gibraltar, dans une énorme piscine baignée d'isotopes radioactifs réchauffant la flotte et cuisant les bestioles qui s'y aventureraient. Et là, une fois l'eau à mis-ventre, on commencerait à voir nos orteils comme aux rayons X, mode squelette. C'est alors que dans un soupir résigné, on se dirait: "on ne devrait pas être ici".

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…