Back to top

J175 /// Unknown

///Traduit de la langue deiwo en langue terrienne. Extrait de l'e-Time d'un représentant de cette race déchue./// J'aime bien ces petites chose volantes que les terriens appelaient, il me semble, des "insectes". Plus particulièrement ceux qui, comme des feuilles mortes, volètent gracieusement au vent, comme suivant les notes d'une partition de Bach en mode multidimensionnel. Lors de ma dernière chasse, j'en ai trouvé un plus rapide que les autres. Peut-être était-ce dû à ce qu'il était plus fin et sans doute plus léger, davantage aérodynamique, malgré ses ailes assez longues, finement ciselées. Ce qui m'a en fait le plus étonné, c'est au moment de l'épingler au milieu de mes autres trophées microscopiques, cet insecte si particulier m'a paru mou, et même pour tout vous avouer, dépourvu d'exosquelette, si bien qu'au moment de l'épingler, l'aiguille est rentrée comme dans une larve de naphtlor. Mais ce ne fut pas là le plus étonnant. Figurez-vous, qu'alors que tous mes autres trophées ne font qu'une sorte de "krutch" visqueux quand je les épingle, ce dernier insecte -et d'ailleurs je doute finalement de son appartenance aux insectes, n'étant doté que de deux paires de pattes-, cet insecte donc, a comme poussé un petit cri suffisamment distinct pour qu'il raisonne encore dans mes vieilles oreilles: "mondieu... non". Je me demande encore ce qu'a voulu dire cette petite chose, mais cela sonnait un peu comme les longues supplications que nous pouvons nous-même proférer à Naturadei, espérant qu'elle nous laisser vivre encore un jour de plus avant de nous engloutir.

Same same but… different

up