Back to top

J283 /// Enfin seul(s)

Pas de jogging aujourd'hui, ou pas comme d'habitude en fait: profitant du vernissage pendaison de crémaillère de l'atelier d'un pote artiste, nous descendons un jour de plus vers Capbreton. Hormis l'échouage en direct d'un voilier zombie, nous avons pu goûter à l'immensité. Et c'est d'ailleurs là que je suis allé courir: dans l'immensité. De la plage, de l'océan, du calme ronron. Et ça fait du bien. Cette sensation de pouvoir enfin s'expanser et laisser un peu de champs à sa bulle énergétique, comprimée habituellement par des murs trop près, des voisins trop bruyants, des réseaux trop intenses. Je goûte le silence des vagues et l'infini de l'espace. La vrai solitude n'est pas très loin, celle-là même qu'a du goûté celui qui a réussi à se foutre à la flotte, recherché toute la nuit par des hélicos et un bataillon de personnes... Donc je disais, enfin seul, ou presque...

up

Same same but… different