Back to top

Michael Ackerman

Je n'avais jamais vu Michael Ackerman, et je dois dire que je l'imaginais avec une toute autre tête, confondant sans doute une de ces photo avec un autoportrait ou je ne sais quoi. En revanche je comprend à présent tout à fait pourquoi il s'exprime à travers les images et particulièrement la photographie: on dirait que les mots ne lui viennent pas très spontanément, comme il le dit lui-même dans une interview sur le site de Vu (et une autre ici): "c'est pour cela qu'on prend des photos, parce qu'on ne peut pas parler"... un peu comme moi parfois, quand j'ai l'impression de chercher un mot qui était dans une partie de mon cerveau actuellement occupée par une zone vide... Bref.

En tous les cas, on peut dire que ce fameux photographe de l'agence vu a toujours su étonner et/ou éblouir avec ses photos et son style contrasté sur des photos dont le trouble et le mouvement est devenu tout un art, de même que la composition, notamment avec l'utilisation de panoramiques à Varanasi (anciennement Bénares en Inde) pour son livre End time city.

Coté matos, on ne s'étonnera pas de retrouver ici ou là les mots Holga, Diana, Leica M, de même que Tmax 3200 ou Delta 3200...

Voir plus de : 

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…