Back to top

Plaidoyer pour le bonheur

Rester douloureusement obsédé par une situation ou par le souvenir d'un défunt au point d'être brisé des mois ou des années durant n'est pas une preuve d'affection, mais un attachement qui n'est source d'aucun bienfait ni pour les autres, ni pour soi-même. Si l'on arrive à admettre que la mort fait partie de la vie, la détresse cède peu à peu la place à la compréhension et à la paix.

Comme le disait un ami tibétain: Si vous pensez que tout est parfait dans votre vie, soit vous êtes un Bouddha, soit vous êtes complètement idiot.

Comme le disait Gandhi: Si on pratique 'œil pour œil, dent pour dent, le monde entier sera bientôt aveugle et édenté'" "Nous devons être le changement que nous voulons dans le monde

Tant que l'espace durera et tant qu'il y aura des êtres, puisai-je moi aussi demeurer pour soulager la souffrance du monde Shantideva

› trouver Plaidoyer pour le bonheur de Matthieu Ricard
› trouver les autres livres de Matthieu Ricard, moine bouddhiste et photographe

up

Same same but… different