Back to top

Quelle bonne nouvelle

38.9 degrés celcius... je prends extrêmement rarement ma température, mais la, je suis vraiment trop éclaté. Mais que se passe-t-il ? Mes vieux démons sont revenus à vitesse grand V: bronchite chronique... sauf que là, elle est évidemment aigue, et indienne en plus de ça. Le mal est connu et reconnu: ça commence par la gorge, et se transmet au nez avant de descendre aux bronches. Quand on tousse à la manière d'un tuberculeux, ça fait mal aux bronches, exactement là où c'est tout chaud.

Que demander de plus ? Mon pote Think positive me fais voir le bon cote de la chose: je refume, et c'est la catastrophe. Même si 30 min. de marche sous la pluie et les miasmes de l'AC coach n'y sont pas totalement étrangers... La réponse du corps va de soi: élimination des toxines et éventuels virus attrapés par une fragilisation de l'appareil respiratoire, et du corps tout entier.

Après 2 jours passés à coté de mes pompes (et là je peux dire que je réalise vraiment cette formulation, ayant l'impression d'avoir eut mon esprit perpétuellement à 30 cm de mon corps), j'émerge et je vais enfin pouvoir visiter Bodhgaya et... méditer. Inutile de dire que j'ai effectivement refourgué mes 20 bidies restantes, à un vendeur de mort, histoire d'être sûr de ne pas faire un cadeau... empoisonné.

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…