Back to top

Roundup: illégal

On se souvient tous du chien qui enterre son os et qui, malgré le traitement du terrain à l'herbicide Roundup (Monsanto), le récupère et peut à nouveau se faire les dents dessus... Cette pub arriverait presque à faire croire qu'il n'y a pas de résidus, ce dont se vantait Monsanto. Monsanto a déjà été condamné plusieurs fois en France et aux USA pour publicité mensongère, notamment pour le Roundup.

Pour autoriser la vente d'une substance sur le marché, il faut une AMM (Autorisation de Mise sur le Marché), décrivant entre autre les molécules actives contenues dans les produits vendus. Le MDRGF vient de prouver que certains types de Roundup contiennent du POEA (un adjuvant augmentant la pénétration du pesticide dans les cellules de la plante). On peut se demander à quel point les produits de Monsanto correspondent aux AMM qui l'autorisent à vendre ses produits en France et ailleurs.

Voir le dossier de presse complet sur le Roudup

PS: quelques jours après la mise en ligne de ce billet, la vidéo de la pub avec le chien était supprimée de Daily Motion... Donc j'en mets une autre, plus instructive et sans doute plus... vraie.

Une étude récente sur le Roundup montre le rôle clé des adjuvants qui renforcent la toxicité de la matière active glyphosate sur des cellules humaines. Pour faire court, les Roundup étudiés sont toxiques pour les cellules (même dilués jusqu'à 100.000 fois).

Certains OGM de Monsanto sont vendus comme résistants au Roundup. On peut alors épandre autant de ce produit qu'il sera nécessaire pour désherber, sans tuer le fameux OGM. Monsanto a appelé ces plantes Round Up Ready, et avec la multiplication des ventes de ces OGM Round Up Ready, les ventes de Roundup ont explosé... Pratique du coté financier, non ?

 

Mais plus grave encore, selon certaines études, certaines pathologies (cancers, malformations, etc.) seraient en surnombre dans des régions où le soja Roundup Ready est cultivé de manière intensive, et où le Roundup est souvent épandu par avion. Le cas argentin est sans appel. Le MDRGF s’inquiète de la présence de résidus de glyphosate et de ses adjuvants dans les sojas OGM importés en Europe et servant à l’alimentation animale.

Voir plus de : 

Same same but… different

up