Back to top

Apprendre l'ukiyo-e au Japon

Où apprendre la technique de gravure et d'impression sur bois au Japon ? Comment se former aux méthodes d'estampes japonaises ?

estampe - gravure / mokuhanga / ukiyo-e : de quoi on parle ?

On fait souvent le raccourci en fait entre gravure et estampes, mokuhanga et ukiyo-e… De quoi on parle ? Les estampes sont des feuilles de papier imprimées sur une gravure. Concernant les estampes japonaises traditionnelles, on utilise du papier japonais fin mais résistant et des blocs de bois (woodblocks) pour graver l'image: on parle alors de moku hanga (impression sur bois). Les estampes japonaises sont surtout représentées par des Ukiyo-e, mouvement artistique japonais de l'époque d’Edo (1603-1868) comprenant non seulement une peinture populaire et narrative originale, mais aussi et surtout des estampes japonaises gravées sur bois.

Les maitres japonais de l'Edo

Précision, pas inutile sans doute: je parle ci-dessous des peintres et non des graveurs. Un peu comme on parle de Henri Cartier-Bresson, mais jamais de son (ses) tireurs. Hokusai avait cependant appris la gravure et il est donc fortement connecté avec l'ukiyo-e, mais était avant tout peintre par la suite. Les estampes japonaises n'étaient à l'époque qu'un moyen d'imprimer des images et de les faire circuler, comme l'impression offset aujourd'hui...

  • Katsushika Hokusai est parmi les peintres les plus connus, notamment par l'estampe de la grande vague, ou du rêve de la femme du pêcheur, mais aussi des 36 vues du mont Fuji et de sa Manga, recueil de dessin destiné aux apprentis peintres.
  • Utagawa Hiroshige est davantage un peintre dee paysages, avec notamment ses Cent vues d'Edo, Les Soixante-neuf Stations du Kiso Kaidō et surtout Les Cinquante-trois Stations du Tōkaidō (chemin reliant Tokyo à Kyoto à l'époque d'Edo.
  • Kitagawa Utamaro est particulièrement connu pour ses représentations de jolies femmes (bijin-ga), mais son œuvre comprend également de nombreuses scènes de nature et d'animaux.
  • Toriyama Sekien est spécialiste des contes et légendes traditionnels du Japon. Il est célèbre pour son travail de recensement des yōkai réalisé dans la série des Hyakki Yakō. Il fit partie de l'école Kanō et fut le professeur d'Utamaro Kitagawa.
  • Utagawa Kuniyoshi est l'un des derniers grands maîtres japonais de l'estampe sur bois. Inutile de dire que ma préférence va à cet artiste, notamment pour son humour, son coté un peu plus contemporain et surtout ses images de monstres et yokai en tout genre.

Les maitres actuels

Je ne prétends pas du tout faire une liste exhaustive des enseignants de l'ukiyo-e au Japon, mais voici déjà quelques pistes pour ceux qui voudraient se former

  • Shoichi Kitamura, le professionnel graveur uniquement. Il peut également apprendre à imprimer mais est surtout professionnel de la gravure, avec toute la gymnastique intellectuelle nécessaire à la séparation des couleurs sur des blocs différents. Parle suffisamment anglais. N'a pas forcément toujours le temps d'accueillir des élèves.
  • mi-lab: workshop, résidence... Je n'en sais pas vraiment plus si ce n'est qu'il y a des dates précises...
  • Motoharu Asaka, du studio Takumi à Tokyo, mais a priori les cours sont en japonais.
  • David Bull, oeuvrant à Tokyo, auteur de woodblock.com, et qui a gravé les ukiyoe heroes
  • Richard Steiner donne des cours dans son studio à Kyoto. Il a également mis en place la KIWA, Kyoto International woodprint association, avec une exposition annuelle vers le mois d'avril

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…