Back to top

J235 /// L'appat

A mon avis, j'étais en train de vivre mes derniers instants. J'avais ,même plus le temps d'avoir mal aux poignets ou au passage de cet espèce d'énorme hameçon sur lequel j'étais ligotée. Ces saloperies de bestioles se servaient de nous comme des appâts pour un monstre dont je n'aurais même pas imaginé l'existence. À coté de sa gueule puante énorme, mes cauchemars me paraissaient des rêves d'enfants. Je ne voyais plus que ça: ses mandibules baveuses, entourées de sortes de petites pattes gluantes. Et le fond de sa gueule dans laquelle je me voyais déjà... C'est là qu'un truc a rebondit sur mon épaule. Un truc que j'ai vite identifié comme étant Spynx, mon chat nu, bondissant vers un des yeux, toutes griffes dehors, de cette espèce de monstrueuse pieuvre terrestre géante...

up

Same same but… different