Back to top

J252 /// LES VILLES BABYLONNIENNES (diptyque)

J252 /// LES VILLES BABYLONNIENNES
ILLUSTRATION : (diptyque) une petite fille offre son coeur à un arbre emprisonné dans une ville de béton, alors qu'un zombie au coeur de pierre essaie d'attraper une fleur... la vie TEXTE : "Le cœur de l'homme éloigné de la terre devient dur" dixit les Apaches. Serait-il possible que notre cœur soit de la consistance du béton, quand on vit dans le béton ? Les urbains ont-ils tous un cœur de pierre ? C'est vrai que dans les villes, entre les bagnoles et les citadins qui sont toujours speed et te regarde à peine, même si tu te casses la gueule devant eux (en exagérant un peu), ça fait pas envie... De mon coté, ça fait un petit moment que je vis en ville, et c'est globalement néfaste: fatigant, surtout à cause des bagnoles et autres moteurs à explosions (une invention mortelle de l'homme) peu de bestioles et peu de verdure. Je suis à chaque fois un peu plus dégoûté de voir la bêtise humaine laisser nos villes se recouvrir de ce cancer noirâtre qu'est le macadam: diminution de l'écoulement des pluies (en fait de l'absorption), fournaise l'été, sans compter que toute cette merde et ses émanations sont sans doute toxiques et cancérigènes pour l'homme et toutes autres créatures. Parfois je vois un arbre entouré de ce pus noir, et là, c'est sûr que l'on est en plein dans l'éloignement de la terre, et de la nature en même temps. Ça me fait penser d'ailleurs à toutes ces mégalopoles, qui concentrent toutes sans exception les vices humains, mais très peu les vertus. Pourquoi ? Mais tout simplement parce qu'elles sont invivables ! Elles sont "contre-nature".
J252 /// LES VILLES BABYLONNIENNES
J252 /// LES VILLES BABYLONNIENNES

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…