Back to top

J311 /// Guerrier vs sorcier noir

"Peu importe ce que tu vois; l'important est ce que tu sens" dit Don Juan à Castaneda, comme il est dit dans "La voie du guerrier" de Bernard Dubant et Michel Marguerite. Une personne normale, qualifiée de "sorcier noir", se laisse trop souvent berner par les idées reçues et tout ce qu'on lui dit depuis qu'elle est née (notamment les mouches savantes). Au contraire, un "guerrier" est plus actif, et fait surtout appel à ses sens. Le guerrier se transforme de proie en chasseur: il n'est plus le gibier, le pigeon prêt à gober n'importe quoi. Il chasse ses propres faiblesses et ses routines, se libère de l'emprise des autres et de leurs idées etc. C'est en cela que je partage le "faire" du guerrier: il est libre, libre de tracer sa propre voie, faite de ses propres convictions, auxquelles il n'accorde pas non plus plus d'importance qu'il n'y faudrait. De plus, la raison est mise de coté au profit des sens dont, contrairement à la raison apprise culturellement, socialement ou scolairement, on a hérité en naissant. Nous ne sommes ni aveugles ni sourds. Nous avons juste perdu l'habitude d'écouter nos sens, notre flair qui nous fait parfois dire "ça, je le sens pas", la petite voix qui nous différenciait jadis de tous les autres robots ou moutons des sociétés dites "modernes", ou civilisées, remplies de civils si vils... Alors ouvrons nos oreilles, écoutons nous, devenons actif, acteur et même réalisateur de nos propres vies: devenons des guerriers, des warriors !

up

Same same but… different