Back to top

Kathmandu by bus

Encore une anarchique et chaotique babylone. Dans un des bus qui se taille une part de la route, entre les bus mastodontes, les microbus, les motos et autres bicyclettes, le paysage urbain défile devant mes yeux ébahis. Chantiers urbains et routiers omniprésents, véritables brumes poussiéreuses ou tapis boueux, masque de protection des policiers de la circulation, punition ultime. Petit trois étages vert versus grand 6 étages couleur ciment, écriteaux publicitaires incompréhensibles, par leur nombre et par la langue népalaise, marche dont les huttes en bambou sont recouvertes de bâches plastiques noires, vertes ou bleues et blanches à petits carreaux, le tout parfois ombragés de quelques arbres trop rares. Musique tonitruante du bus, entrecoupée de klaxons plus rares qu'en Inde, et de sifflements et coups sur la carrosserie par le collecteur, signalant départs et arrêts. Tas de briques abandonnées ça et là, ordures omniprésentes gisant au sol, Groupe d'écoliers bleus, clair dessus, foncé dessous, cravate pour tout le monde. Le tout encercle de collines aux crêtes vertébrales, coiffées de blancs nuages imperturbables. Voilà une partie de Kathmandu : la Ring Road !

Voir plus de : 

up

Same same but… different