Back to top

Nobuyoshi Araki (biographie)

Nobuyoshi Araki

Nobuyoshi Araki est un photographe japonais (Tokyo, 25 mai 1940) surtout connu pour ses photographies à caractère sexuel, notamment de jeunes femmes dénudées et attachées façon bondage.
À douze ans, il reçoit, de son père photographe amateur, un appareil photo Baby Pearl, avec lequel il fera ses premières prises de vues. Par la suite il exercera le métier de cameraman pendant dix ans au sein de l’agence de publicité japonaise Dentsu. C’est à cette période, au début des années 70, qu’il décide alors d’orienter son travail photographique dans une direction plus personnelle.

Du sexe

En 1971, Nobuyoshi Araki publie une série distribuée en privé, Senchimentaru na tabi (Voyage sentimental), où sa vie privée et, en particulier, son mariage et sa nuit de noces, apparaissent sous la forme d'un journal. Il photographie donc beaucoup de femmes nues, à commencer par son épouse. Pour lui, la nudité est dans le portrait et non dans le corps.
Après la mort de sa femme, de nombreuses photos de prostituées, de jeunes étudiantes nues, de scènes ouvertement sexuelles (notamment de bondage) ponctuent ses travaux.
Dans son ouvrage Love Hotel1 (2004), Nobuyoshi Araki expose les situations qui l'ont poussé à photographier des femmes nues.

De l'argentique

Nobuyoshi Araki ne se limite pas à l'argentique, mais ce dernier semble prépondérant dans ses prises de vue: Pentax 6x7 (appareil de prédilection ?), chambre, polaroid, Leica M...

Des tirages altérés

En 1972, lors d'une performance, le Super-Photo concert, les photos tirées de cette série sont photocopiées et envoyées par la poste à des destinataires choisis.
Il réalise aussi une série de photographies qui se démarque par les déformations apportées aux clichés. En effet, le tirage des épreuves s'est effectué à très haute température. Ensuite, le cliché est refroidi. Ensuite, il est accroché à l'extérieur. Ainsi, il est transformé par la lumière et les intempéries. De ce fait, ses photos sont le produit du temps présent. Il indique la date sur chacune de ses photographies, signifiant ainsi que le cliché est un moment du présent, entre le passé et l'avenir.

Des livres

Il a publié plus de trois cent cinquante-sept livres au Japon, chacun relatant un épisode de sa vie licencieuse. Ses photos, toujours accompagnées de textes sur le mode d'un journal intime et d'un essai, étaient à l'avant-garde des tendances artistiques du moment. Artiste prolifique, il a décliné de nombreuses séries de photos et d'essais, rapidement auréolée d'une atmosphère sulfureuse et de la figure mythique de l'artiste.

Takeshi Kitano ?

J’aime beaucoup Takeshi Kitano. Je l’adore. C’est un "super fake". Comment on dit "imposteur" en anglais ? Oui, c’est un bidon. Mais peut-être que ce côté "super fake" est ce qu’il a de plus proche de la vérité. Si ça se trouve, il est peut-être malhonnête, mais s’il retirait son masque on trouverait la vérité en lui. C’est un enfant, un gosse, un gamin. Tous les hommes ont intérêt à rester gamins. Ceux qui s’échinent à vouloir être adulte deviennent politiciens. Et parmi les politiciens, y'a pas grand-chose de bon.

En 20102, on apprend qu'il est atteint d'un cancer, ce qui n'atteint visiblement pas sa joie de vivre et de photographier.

Sources: Wikipédia / Arte.tv / Next (Libération)

Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki: Bjork
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki
Nobuyoshi Araki

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…