Back to top

Le rêve de la femme du pêcheur (bis)

Le rêve de la femme du pêcheur (bis)

Une femme nue et tatouée se masturbe en pensant à un poulpe. Dans son fantasme, elle est également prise dans une tempête  où les vagues qui sont ses propres cheveux, font chavirer sa barque et celle de son amoureux sous forme de singe. Son propre tourment serait donc à l'origine de son échec amoureux, ou au contraire du fait qu'ils vont se rejoindre dans l'adversité, malgré qu'ils partaient chacun sur une barque différente ?…
Elle a des piercings dans le nez, lui donnant un nez de cochon.ne, comme une ancienne tradition dans le nord-est de l'Inde.

L'oeil entre deux vagues / cheveux est à la fois celui du voyeur que vous êtes devant cette illustration, et celle du troisième oeil, ou tout simplement la porte d'entrée / sortie de notre monde intérieur.

Le tatouage sur le mollet de la femme, associé à une sorte de genouillère en forme de bec, représente un oiseau, à la fois transporteur entre les mondes physique et fantasmé, et voyeur avec son oeil.

Cette illustration fait un clin d'oeil à deux estampes japonaises célèbres de Katsushika Hokusai :

  • Le rêve de la femme du pêcheur, où une femme nue se fait prendre par un poulpe géant.
  • La grande vague, engloutissant des bateaux sur fond de Mont Fuji

Laisser un commentaire…

×


Explore l'invisible !
avec Stéphane Bouillet

up

Utiliser cette image ?

Contactez-moi

A voir aussi…