Back to top

Sasabudi

Sasabudi: 365 jours d'impermanence ›› lire le dossier éditeur

Sasabudi, c'est la contraction de Same Same But Different, projet sur 365 jours. Quotidiennement, j'ai créé : un autoportrait (en laissant pousser barbe et cheveux) + un texte (tapé sur une vieille machine à écrire Olympia De Luxe) + une illustration du texte tapé (devenant régulièrement une BD). Le projet commence le 20 septembre 2012, au lendemain de la publication de nouvelles caricatures de Mahomet par Charlie Hebdo. Sasabudi questionne la religion, le paraître et la place du machisme dans la religion, avec une prédominance d'hommes barbus. Je me suis donc rasé à blanc et j'ai laissé pousser tout ça pendant 365 jours, en analysant mes propres réactions et celles des autres.

Mais Sasabudi est devenu bien plus : c’est un moyen de travailler quotidiennement l’écriture, l’illustration et l’inspiration. Les sujets abordés sont multiples: religion bien sûr, mais aussi art, écologie, ésotérisme, drogue, humanisme, sciences, société de consommation... L’impermanence est là: sur le papier, dans les autoportraits, dans le style graphique des illustrations, comme une manière de se rappeler que nous sommes toujours en mouvement, physiquement et mentalement. Sasabudi est une catharsis et le questionnement d'un auteur en devenir…

Lire les douze numéros de Sasabudi: #1 - #2 - #3 - #4 - #5 - #6 - #7 - #8 - #9 - #10 - #11 - #12

C'est en l'écrivant que je m'en suis rappelé... la date. Et à vrai dire à...
ILLUSTRATION : dans une forêt, une femme nue se connecte avec un arbre dont...
Une fois de plus, je me fais happer par la forêt. J'augmente un peu la...
Et si on arrêtait tout ? Je veux dire, si on arrêtait de montrer notre face...
Bordeliou. Pas mieux aujourd'hui: je sais pas trop si c'est ce temps de...
Ce billet fait suite au billet J351, sur la légèreté onirique ou le rêve...
-Suite de J350- Et d'ailleurs -pour préciser, non parce que j'en vois qui n...
légende : une fourmi droguée au coca est vautrée le long d'un mur, comme un...
J340 /// WENZHOU JOUR ? WENZHOU NUIT ?
ILLUSTRATION : essai de dessin spontané (sans croquis) sur du papier épais...
Comme d'habitude. La routine, quoi, la mortelle routine. Bref, je disais...
Moins de trois semaines. Trois petites semaines. C'est le temps qui reste...
Putain, fallait que ça m'arrive à moi. Ça aurait pu tomber sur n'importe...
Il fallait que je change. C'était un besoin qui me venait du fond des...
Spontané. Ce mot revient de plus en plus souvent dans ma tête. Et si cela...
J'entendais comme des tambours au rythme plus ou moins régulier. Je me...
Finalement, c'est pas tant de peindre en live qui me fait flipper comme un...
À force d'attendre là, je me demandais s'il allait encore se passer des...
Comme d'habitude à l'arrivée de la saison chaude, je me gavais de nectar...
Ça m'a toujours bluffé de voir Moebius, et après lui avec un style qui s'en...
J'ai failli. Failli commencer ce billet sasabudique vers 15h. Et puis, j'ai...

Pages

up

S'abonner à