Back to top

Taxi népalais

Taxi dans l'eau au Népal

Mon futur taxi les roues dans l'eau | Népal

Fin du trek de Jomosom. Après les deux derniers jours à 6 et 7 heures de marche, j'en ai plein les pattes. Je prends le taxi que j'ai doublé arrêté dans 40 cm d'eau. Sur la toile de toit de cette superbe Toyota corolla, un spiderman peint se découpe sur fond jaune citron. Les portes n'échappent pas à la déco et ont des images collées a l'intérieur. un bruit lourd de caillou se fait parfois entendre quand on passe des flaques de boue, arrosant les pieds de beuh des bas-côtés, faute de mauvaises herbes traditionnelles... Après un mutton chowmein a Beni, changement de taxi... Au bout d'un moment je vois une borne: Pokhara 40 km, et merde, encore 1 heure et demi pensai-je. L'horloge numérique rajoutée (l'analogique d'origine bloque a 10h40) finit par ne plus indiquer l'heure: il est 22 minutes, d'on ne sait quelle heure. Les deux vieux à ma gauche se tiennent à une espèce de corde, moitié sangle, moitié filet pour poissons microscopiques...anciennement la ceinture de sécurité avant gauche. Une lampe en forme de mini presse-agrume s'affole entre le vert-rouge-bleu, coiffant un rétroviseur panoramique démesuré. Un bruit sourd métallico-électronique s'ajoute à la musique lorsque l'on freine, ajoutant aux vibrations lorsque le bolide dépasse les 70km/h. Parfois dans les descentes, on laisse passer un bus, profitant des échappements à hauteur de notre fenêtres quand il remet gaz. Ganesh, dieu hindou à tête d'éléphant trône sur le tableau de bord, protégeant ainsi la voiture et ses 6 occupants.

Voir plus de : 

Same same but… different

up