Back to top

Work in progress: 2012 theories

Work in progress: premier lavis sur des dessins de 2012 Theories

La technique du Lavis est une des premières techniques à maîtriser en aquarelle, puisqu'elle constitue souvent la première couche que l'on va appliquer sur le papier. Personnellement, j'applique un ton jaunâtre, histoire de pas avoir de vrai blanc dans le dessin.

Déroulement:

  • on détrempe le papier: une couche d'eau, mise avec le gros pinceau rouge de la photo, mais on peut aussi utiliser des sortes de pinceaux en mousse plat, ou des rouleaux en mousse. La quantité d'eau ne doit pas être trop importante, mais cela dépend de ce que vous voulez ensuite appliquer comme couleur, et là, seule la pratique et les essais vous aiderons à quantifier l'eau nécessaire.
  • si votre papier est trop fin (< à 300gr/m2), il faut le scotcher sur votre surface de travail, avec des bandes collantes style craft ou du scotch de peintre, pour lui éviter de trop gondoler ensuite.
  • une couche de lavis coloré: en préparer suffisamment, et l'appliquer avec un pinceau à lavis style Raphaël 803, (si vous avez les sous): un vrai plaisir à utiliser puisqu'il va pomper suffisamment de lavis, et vous n'aurez donc pas à le recharger. En effet, le lavis s'applique en général de haut en bas et par bandes en zig-zag sans laisser de blancs, du moins si vous voulez obtenir un fond uniforme. Ne pas revenir en arrière. Superposer légèrement les couches.
  • éclaircir: un petit coup d'Aquabrush (Pentel®) rempli d'eau pour retrouver un peu de blanc, en déposant de l'eau qui écartera les pigments. Ceci est possible sur du papier facilement corrigeable comme le Montval, mais beaucoup moins facile sur du Arches.
  • foncer: pour ajouter des tâches de pigments qui s'écarteraient en sorte de nuages, il faut d'abord bien doser l'eau. Si trop d'eau dans le lavis de base, on peut attendre un peu qu'elle soit absorbée davantage. Si pas assez d'eau, ça sèche trop vite et les pigments ne diffuseront pas. Là encore, c'est en forgeant que l'on devient forgeron. Pour les pigments à déposer, il faut à la fois qu'un contraste suffisant s'opère avec la couleur du lavis de base, mais aussi que la concentration en pigments soit assez forte, surtout que l'aquarelle a tendance à s'éclaircir en séchant (pensez-y aussi pour la première couche de lavis).

 

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…