Back to top

Les autres

Il m’arrive souvent de me demander à l’aube de la création d’une image, d’un fanzine etc. ce que vont penser les autres. Bref. Vous quoi. Non parce que je me demande parfois quelle sera ta réaction, lecteur.rice, à la vue de tel dessin, ou telle BD. Bref… si tu vas me trouver normal ou si tu vas te dire “purée, encore un de ces putains de pervers misanthropes, et/ou misogynes…”. Hu hu… hum ! Mais ce serait là en fait une sorte d’auto-censure, qui serait vraiment nuisible à la liberté de création. J’ai parfois failli dessiner Mahomet puis j’ai hésité. J’ai parfois failli voiler un sein à défaut d’une tête, puis j’ai osé. Osé afficher au yeux de tous.tes mes quelques déviances ou anormalités innées ou acquises au cours de mes pérégrinations dans divers espaces-temps inconnus du commun des mortels. BREF. Après tout, à partir de quand peut-on qualifier une déviance comme (a) normale ? Quand plus de 50% de la population la partage ? Et c’est bien là le problème : à partir de quand rentre-t-on dans l’intolérance de l’autre et de soi-même ? Ne pourrait-on pas s’accepter entièrement ? Et accepter également les autres ? Ceux qui ne sont “pas comme nous” ? Ceux qui sont “anormaux”, avec un peu trop de poils au visage, avec un peu trop de chromosomes, avec un peu trop de mélanine… Mais en fait n’est-ce pas plutôt moi qui n’ai pas assez de poils, de chromosomes, de mélanine ? Est-ce qu’à la place des autres, je ne ferais pas exactement la même chose ? Déforester pour survivre en plantant des palmiers à huile, bouffer de la corne de rhinocéros du zoo de Thoiry, attacher sa copine avant de prendre son pied, manger des limaces, des grenouilles, des cafards frits ou des œufs de poissons marinés dans une sauce blanche autant sucrée que salée… ? Porter la burqa pour se protéger du soleil ou juste pour pouvoir sortir tranquille ? Croire en un seul dieu tout-puissant qui aurait même créé la terre et l’espèce humaine, dont la femme avec un résidu de côte trouvé dans une poubelle ?? Hein ? Suis-je normal.e ? Anormal.e ? Et toi ? Est-ce que ce sont les autres qui devraient faire comme moi ou moi comme eux ? N’existe-t-il pas une voie du milieu, qui s’appellerait tolérance ?

bisou ma petite poilue
(a)normalement
ton cher déviant

up

Same same but… different