Back to top

J108 /// COCHONNE AIE

La dernière fois, je suis allé manger chez un pote. Comme d'habitude, on arrose bien l'apéro, et en fait à l'heure de manger vraiment, je n'ai plus très faim, mais je me prends quand même une patate sottie des braises. Je ne sais plus trop si c'est du aux tit'putes qu'on s'est envoyées avant, imbibées de rhum, ou si c'est le fait d'avoir bossé sur des zombies dernièrement, mais en croquant dans ce qu'on m'avait dit être du"cochon", j'ai eut l'impression de croquer un morceau de biceps de zombie... Je pouvais sentir sous mes dents à la fois les longues fibres musculaires résister un peu, et le goût d'un zombie de quelques jours (eh ouais, ça pourrit vite, ces trucs là). J'ai quand même pris une deuxième bouchée, histoire de pas mourrir idiot, et de faire honneur -et non pas horreur- au bout de cochon sauvage que l'on avait mis dans mon assiette. Quand soudain, je suis tombé sur un bout que j'ai tout d'abord cru être de l'os. En le recrachant, j'ai bien remarqué que c'était plus lourd et sa forme arrondi confirmait que ce n'était autre chose qu'un plomb... Mais on m'a quand même confirmé que dans le cochon, tout est bon, sauvage ou pas...

Same same but… different

up