Back to top

J304 /// DÉS-APPRENDRE

J304 /// DÉS-APPRENDRE
ILLUSTRATION : bande-dessinée: désapprendre évite la robotisation de l'esprit TEXTE : Notre cerveau dégueule parfois. c'est plus fort que lui: il est rempli de merde. Parfois pas totalement inutiles, mais entre les souvenirs dont on n'a plus besoin et les trucs qu'on a appris à l'insu de notre plein gré, ben faut encore faire le tri, et parfois se forcer à ne pas trop penser. Puisque c'est finalement la plus grosse connerie qu'on nous apprend à l'école: penser. Et merde, nous v'là dans de beaux draps. Maintenant, avant de faire un truc, avant de dire un truc, faudra penser. Et comme c'était pas suffisant, faudra penser en plus, en tournant sept fois sa langue dans sa bouche... Quels bande d'incultes à l'éducation nationale... Quel gâchis, toutes ces années pour apprendre à penser comme des robots, à penser comme tous les autres. Je pense... donc je suis ! Oui, un gros con de penseur. Un de plus,' comme les autres. Incapable d'agir par soi-même, de ressentir les choses avant qu'elles n'arrive. Non, condamné à les voir, à attendre comme un con qu'elles arrivent, puisqu'on ne peut pas -qu'on ne peut plus- les re-sentir. Et après s'être emmêlé la langue comme un con, comment voulez-vous qu'on baragouine quelque chose de spontané, de sensé, de vrai ? Ben non. La magie des relations humaines est perdue; elle s'est perdue, caché derrière un tissu d'intelligence :"moi je"... pense. J'allais dire que nous sommes devenus des autistes de la communication, mais c'est pire que ça, les autistes communiquent, eux. [EDIT] Bon, suite à un doc vu sur ARTE, je nuance quand même ce propos: notre inconscient aurait souvent une longueur d'avance sur notre conscience, et même quand on crois penser, l'inconscient a parfois déjà fait son choix, celui que le conscient fera aussi...
J304 /// DÉS-APPRENDRE
J304 /// DÉS-APPRENDRE

up

Same same but… different