Back to top

J326 /// Spontanéité et création

Un de ces quatre, je vais dessiner sans crayonner, sans croquis. Je ne suis pas encore prêt, mais c'est un nouveau défi. D’ailleurs, je ne sais même pas comment on fait... Ah si. On ne fait pas croquis... Et après ? Bref, c'est en voyant Moebius ou Boulet faire ce genre de trucs qu'on se demande: merde, il sont bons parce qu'ils le font ou ils le font parce qu'ils sont bons ? De toute façon, quelque soit la réponse, ce ne peut donc pas être mauvais, enfin pas totalement en tous les cas. Je m'attends quand même à produire quelques merdes avec cette technique, et c'est peut-être finalement là que le temps de réflexion et de mise en condition lors du frottement du bâton d'encre sur la pierre à encre prends tout son sens, un peu comme un samouraï qui hume le vent ou les énergies alentour, concentre et se centre avant d'effectuer un geste rapide, précis, et peut-être surtout spontané, assez peu dicté par une raison ankylosé et présentant à la fois comme des troubles musculo-squelettiques et des mouvements stéréotypés, à force d'être enfermée dans sa propre cage et de penser toujours de la même manière. C'est finalement ni plus ni moins "qu’une nouvelle prise de risque, qu'un moyen de plus de se mettre en danger afin de progresser vers une spontanéité dont je suis encore incapable, effaçant le maximum d'intermédiaire entre le processus créatif et l’œuvre crée.

up

Same same but… different