Back to top

Reculer pour mieux sauter...

Reveil 5h40. Mal de gorge. Je pense trop à rien. Je prends une douche que j'espère salvatrice, purificatrice, si seulement elle pouvait aussi laver l'intérieur. Scéance de yoga plus déstressante que le reste, avec une chandelle après un lavement des sinus a l'eau. C'est l'heure du nettoyage... des sinus, bronches... Une courte méditation avec boules quies me permet de me concentrer sur ma respiration, et ainsi visualiser le trajet de la fumée dans mon organisme. C'est sûr...c'est pas joli-joli. Je retire mes boules quies une minute avant que ma montre-réveil ne sonne a 7h04. Je me sens près a affronter le monde... sans biris ! Toute reprise fait partie du processus d'arrêt définitif. Ca nous replonge dedans, nous flingue les bons cotés illusoires de la clope. Une rechute peut être davantage bénéfique que de cogiter et se demander sans cesse Et si je refumais ?. On se rend vite compte que des bons cotés, il n'y en a pas, et que la panoplie des effets négatifs sur la santé est toujours là. Mais ça, c'est une autre histoire...

Voir plus de : 

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…