Back to top

Yi King: le voyageur

Le yi king, art divinatoire et instrument d'éveil. J'y ai recours de temps en temps, alors comme un choix me turlupinait depuis pas mal de temps, je me suis lancé, avec mes 3 pièces de monnaie, à voir le résultat. Je tombe sur un premier hexagramme que je ne comprends pas trop, comme sans rapport avec la question. Mais celui-ci peut se transformer et donne alors un hexagramme qui peut se réaliser par la suite: le voyageur

Vie sociale: Votre vie est une odyssée. Vous trouvez votre raison de vivre dans le voyage sous toutes ses formes. Peut-être êtes-vous un nomade pragmatique comme Hemingway; ou un nomade esthète comme Cocteau. Vous êtes toujours sur la brèche; mais vous n'avancez pas a l'aveuglette. Votre mouvement est comparable à celui du feu sur la montagne qui court à la recherche de son combustible, du moyen de poursuivre son existence. De façon similaire, vous puisez votre énergie dans les lieux, les idées et les situations que vous traversez. Lorsque vous avez brûlé toutes vos ressources, vous repartez à l'aventure. En raison de votre humeur changeante (et là je dirais... bélier), vous avez très peu d'amis à la fois. Mais vous en avez laissé d'innombrables derrière vous. Votre voie n'est ni bonne, ni mauvaise; les joies de vos découvertes vont de pair avec une quête sans espoir. N'engagez aucune action à long terme. (oui ben ça, c'est sûr que c'est pas mon truc...)
Amour: Vous êtes une sorte de nomade sexuel. Pour donner un sens à votre vie, vous passez d'une relation à l'autre. Si l'Autre vous ressemble, votre relation sera courte et heureuse; s'il vous aime profondément, vous le conduirez au désespoir. Si l'Autre est simplement un ami, il vous prend tel que vous êtes et ne s'offusque pas de votre inconstance. (...) Tout en gardant une relation de couple, vous pouvez continuer à voyager à travers les passions. Si l'autre vous suit sur ce chemin, le bonheur n'est pas loin. Dans le cas contraire, il risque d'être dérouté voire bouleversé, par votre liberté. Pour un voyageur tel que vous, la franchise et le réalisme sont les meilleurs alliés.
Vie intérieur: A vos yeux, l'illumination n'est pas une révélation ultime. Elle ne constitue jamais une expérience complète. Lorsqu'une technique d'éveil vous convient, vous sentez que vous devez en changer. Vos expériences spirituelles ont une grande signification pour vous, mais vous ne les conjuguez qu'au passé. Une fois atteint le sommet de la montagne, la seule voie à suivre -pour le voyageur dont la quête est infinie- est de redescendre puis de chercher à gravir le sommet par une autre face. Ainsi ressemblez-vous a Sisyphe. Mais alors que Sisyphe poussait son rocher sans espoir, votre errance vous apporte force et exaltation. Elle peut vous conduire à la découverte de continents spirituels inexplorés.

C'est à la fois la réponse (une réponse) à la question, et en même temps la confirmation de ce que je me suis dit ce matin. Bouge tout le temps, physiquement, dans sa tète, dans ses relations: pas de maison, pas de femme, pas de philosophie; une espèce de moine SDF. Un peu moi depuis 8 ans quoi. Mais je l'ai assez bien accepté, et je remercie d'ailleurs ici ceux chez qui j'ai squatté, et m'excuse de ne pas toujours avoir été aussi courtois que j'aurais dû. Cela dit, fini le squat. Quoi ? Comment ? Hé bien 2 solutions s'offrent a moi: La bulle ou l'Airstream. L'alimentation est de plus en plus importante pour moi, et donc pour respecter mon corps et le reste, je dois pouvoir manger ce que je veux, et donc logiquement habiter seul, ou avec des personnes respectant ou -mieux- ayant le même mode de vie que moi. Yves le végétarisme (hé oui, j'en connais qui ont horreur de manipuler des bouts de cadavres mais en mangent gaiement...suivez mon regard), sans alcool, le jeune que je veux absolument essayer très prochainement, le fait de ne pas manger ou très peu le soir etc etc.

Je sais, cela fait plusieurs années que je dis que non mais là... j'ai vraiment envie de me poser... Et ça sonne presque comme un vieux dicton dans ma bouche. Cette année, j'avais trouvé une parade, je disais non mais là... c'est vraiment devenu nécessaire de me poser si je veux faire quelque chose de concret en photo... Hé bien nous verrons ce que l'avenir nous réserve ! Mais je dois dire que les 2 solutions sont aussi charmantes l'une que l'autre, même si budget, place et attachement ou entassement matériel sont assez éloignés dans l'une et l'autre des solutions.

Ah...oui... La question que j'ai posé au Yi king me direz-vous ? Qu'en est-il du nomadisme en caravane Airstream ?

Same same but… different

up

Laisser un commentaire…