Back to top

Estampes japonaises: la gravure des lignes

Pour la gravure, revoir: estampes japonaises: les bases

On grave en général trait par trait avec dans l'ordre de coupe suivant:

  1. coupe au couteau droit, plus ou moins incliné et profond selon la largeur du bois à enlever, la finesse du trait etc.
  2. coupe à la gouge en U, le long de la coupe au couteau, à 1 ou 2mm de distance
  3. coupe à la gouge en U grosse taille, si besoin
  4. coupe à la gouge bull nose: pour faire la liaison entre la coupe couteau et la coupe petite gouge en U
  • lumière dirigeable genre lampe de bureau et positionnée en rasante tangente pour bien apprécier la gravure
  • utilisation d'un ballon de chimiste rempli d'eau et disposé devant la lampe : il diffuse la lumière en éliminant les ombres
  • commencer par graver les bords de la planche : d'abord les encoches (ne surtout pas les oublier : les mettre en rouge) qui serviront de repères pour poser la feuilles, puis les contours du dessin
  • ne pas tirer sur le bout que l'on vient de couper, car on risque d'enlever un bout en trop, venant avec la fibre du bois. En général on souffle dessus, on tapote de la paume le bloc retourné, on passe un coup de pinceau brosse... Si le bout de vient pas, alors la coupe est mauvaise, pas totale.
  • pour les petits bouts (genre 1mm x 2mm), mais de manière générale, on coupe d'abord les fibres du bois = si l'on doit enlever un petit carré dit les fibres du bois sont de gauche à droite, on va d'abord couper les fibres à droite et à gauche, puis couper les bord haut et bas, pour plus de précisions.
  • couteau lors de la gravure: souvent en fin de mouvement, il faut donner un coup de poignet pour que le tranchant du couteau finisse vertical. Important si l'on suit un trait de son début à sa fin, ce qui permet de bien le graver car il sera perçu comme un même trait et pas comme des traits différents pas tout à fait en face les uns des autres car on aura changé de sens de coupe en retrouvant le bloc
  • règle: on peut en utiliser, mais à la main c'est souvent moins rigide et homogène au reste de la coupe
  • plus on grave fin, moins on va profond. Si on va trop profond pour un trait fin, on a une surface du morceau, du trait gravé qui est très petite et si l'on atteint la couche de colle du contreplaqué, ça risque fortement de se décoller. Généralement 0,2 à 0,5mm suffisent, pour la coupe de contour du trait au couteau. C'est en s'éloignant du trait de coupe que l'on va plus profond, avec les autres gouges.

up

Same same but… different