Back to top

Maladie pulmonaire chronique : traitements naturels

Je vous donne des clés, à vous d’ouvrir les portes… ou pas. Et d’adapter, de continuer vos recherches, de persévérer.

Bronchectasie, DDB (Dilatation des Bronches) : c'est quoi ?

Si vous avez une toux grasse (envie de cracher, mucus) qui est devenue chronique et dont vous avez du mal à vous débarrasser, ou si on vous a posé un "diagnostic" de Dilatation des bronches (DDB) ou bronchectatie (une manière de vous dire que vous avez un symptôme caractéristique mais q'on ne sait pas exactement d'où ça vient), ce qui suit pourra vous aider à guérir.

Quoiqu'il en soit, faîtes vous suivre par un médecin ou un naturopathe. Et n’oubliez pas : Trust No one.

Origines des DDB ou bronchectasie

Sur Oloron Sainte Marie, la piscine semble être le lieu régulier (2016-2017…) de contamination ou d’inspiration de germes ou corps étranger type laine de verre ou autre, à l'origine de pneumopathies diverses et variées, des enfants aux maîtres nageurs adultes.

Pour les origines possibles, voir avec votre médecin et faîtes des recherches sur le net (wikipedia etc).

La légionellose est parfois à envisager : ces bactéries peuvent squatter les piscines (qui sont normalement fermées quand le diagnostic est posé), mais aussi les cumulus et tout autre circuit de ventilation humide comme les climatisations. Si pour des raisons d’économies vous réglez votre cumulus trop bas en température, des germes peuvent squatter : voir processus de contamination. Vérifier la température de votre cumulus ; éviter absolument de boire de l’eau chaude (même dans la douche), de faire votre thé, café ou autre en utilisant de l’eau chaude du robinet (utiliser l'eau froide et la chauffer), nettoyer régulièrement votre pommeau de douche (vinaigre histoire d’enlever aussi le tartre).

Voir avec votre médecin pour un scanner si pas encore fait. Et test de Coqueluche.

Maladie pulmonaire chronique : se soigner en mangeant mieux

Une question simple et bête : combien de fruits et légumes crus mangez-vous en moyenne par jour ? Poser la question à chaque membre de la famille et être honnête avec soi-même.

Cette question peut paraître débile et n'avoir aucun rapport. Et pourtant : les légumes crus et les fruits crus sont la base de notre alimentation de Primates.

Vous aurez beau faire ce que vous voulez, vous resterez un primate. A vie. Avec l'alimentation qui va avec.

Notre alimentation devrait être composée exclusivement de fruits crus et légumes crus, mais aussi de graines en petite quantité et d'environ 10% de produits d'origine animale (cru c'est bien aussi, comme peut l'être le jambon cru, les sashimis…). Si vous mangez plutôt des céréales et de la viande (steak frites, pâtes fromage etc), vous êtes en carence de vitamines, dont la vitamine C, mais aussi toutes les autres. C'est certain. Ces vitamines vous aide à lutter contre les microbes et vous assurent d'être en bonne santé.

Se gaver de compléments alimentaires type supplément de vitamines tout en continuant de bouffer de la merde non adaptée à votre statut de Primate, et trop souvent cuits (destruction des vitamines etc) n'est pas une solution : les fibres sont essentielles, tout comme les anti-oxydants (couleurs des fruits et légumes, disparaissant à la cuisson…) et d'innombrables autres composés, comme les bactéries à la surface des fruits et légumes crus, participants à notre flore digestive, qui semble de plus en plus essentielle à la santé, puisque à l'origine aussi de production de vitamines etc. et du non développement de bactéries ou champignons pathogènes.

Prenez rendez-vous avec un naturopathe (voire un ostéopathe ne se limitant pas aux pathologies du squelette, ou un iridologue) pourra vous expliquer tout ça et aider à vous débarrasser de vos mauvaises habitudes alimentaires en les remplaçant par de bonnes habitudes : chercher sur google maps, demander autour de soi…

Éviter au maximum le lait et ses dérivés ainsi que le gluten (blé, seigle, orge…), car ces aliments sont à l’origine d'une production accrue de mucus (qui, dans un milieu chaud comme les poumons est un super milieu de culture de germes). Aucun humain adulte ne devrait boire du lait : le lait, c'est adapté… aux animaux au début de leur croissance. Point. Le lait de vache est adapté aux veaux. Êtes-vous un veau ? Non ? Alors laissez tomber le lait.
Il est normal d'éviter le lait et ses dérivés ainsi que le gluten jusqu'à la fin de sa vie, mais si vous devez faire un test, parter sur 3 mois. C’est beaucoup plus simple si toute la famille suit le même régime et donc se soutient. Pour arrêter/diminuer fortement votre consommation de gluten, il suffit en général d’arrêter le pain (remplacer par des crêpes sarrasin ou naan fajitas maïs riz ou par rien du tout : un Primate ne mange pas de céréales) et de manger du riz à la place des pâtes.
Tout changement alimentaire peut se faire lentement ou rapidement : mais si vous changez du jour au ledemain, vous serez peut-être dérèglé au niveau digestif, le temps que votre flore intestinal s'adapte. Ce n'est pas le signe que le nouveau régime est mauvais, mais que vous êtes allé.e trop vite.

Un super petit déjeuner sans gluten ni lait : salade de fruits : ±2 bananes ± 1 pomme ± gingembre frais ± graines de sésame ± yaourt de soja ± 2 noix ± selon préférence du persil, feuilles de coriandre, algues… ± cacao non sucré ou fève de cacao ± cannelle ±1 cuillère de miel. Ce petit déjeuner permet d’éviter le lait et ses dérivés producteurs de mucus (sans parler des antibiotiques, hormones etc contenus dans le lait), d'éviter le sucre qui donne des coups de barre et fringales, d'éviter le gluten du pain/biscotte qui donne aussi directement du mucus et moultes autres problèmes inflammatoires, d'éviter le lait et le gras contenu dans le beurre. Il apporte au contraire fibres, vitamines à gogo, fer, potassium, magnésium, graisses végétales et leurs vitamines, anti-oxydant, anti-inflammatoire…

Utiliser régulièrement du curcuma ou curry (en début de cuisson ou plus tard), du gingembre et de l'ail (fin de cuisson voire cru) à la dose qui vous convient : anti-inflammatoire naturel.

Lire mon billet de blog et regarder la vidéo sur le Mucus. Pour aller plus loin : regarder toutes les vidéos parlant des bronches de Thierry Casasnovas, et prendre quelques notes pour faire des jus adaptés. La carotte a l’air aussi pas mal en jus pour les poumons. A prendre à jeun pour en profiter un max = le matin ou avant un repas.

Ne pas manger trop salé : hypertension, …

Boire 2 litres par jour : liquéfier le mucus, éliminer les toxines. De l’eau, PAS des jus de fruits ou des sodas bourrés de sucre. Dans des soupes ou en dehors des repas.

Arrêter de manger au moins de 2 heures avant de dormir : par ex. si vous voulez dormir à minuit, ne pas manger après 22H. Sinon vous vous transformerez en gremlins, en plus d'avoir plus facilement des reflux gastro-oesophagiens : de l'acide remonte de votre estomac dans votre oesophage et irrite vos voies respiratoires (sinusite, bronchite, raclement de gorge, toux chronique…). Trop d'acidité (stress, aliments fortement acides comme l'alcool…) peut donner les mêmes effets, de même que faire la sieste allongé après manger.

Manger beaucoup de fruits et légumes, frais bio et crus si possible. La nature est bien faite : l'hiver est la saison des clémentines : vitamine C à gogo pour contrer efficacement les rhumes et autre grippe. Cela peut aussi être pris en complément de multi-vitamines, ce qui pourrait aider fortement à la rémission, à prendre par toute la famille en préventif/traitement. Cure de 10j par mois ou 1 mois selon ce qui est préconisé sur votre supplément. Certains disent que la simple carence en vit.C (car on mange de moins en moins de fruits et légumes, et qu’on détruit tout par la cuisson), est à l’origine des pneumonies, mais aussi maladies cardio-vasculaires (nécessitant la pose de stunts et la prise de médicaments à vie et aux effets secondaires fortement délétères…). Évitez de surdoser. Les pommes aussi sont de saison et pas chères :

"One apple a day keeps the doctor away". (une pomme par jour garde le docteur éloigné)

Ne pas prendre la carence de vit.C à la légère : il existe des cas de guérison "miraculeuse" de personnes avec pneumonie et qui, selon les médecins, allaient mourir, mais qui s’en s’ont sorties avec de la vit.C en intraveineux ou en compléments alimentaires. Les primates que nous sommes devraient normalement manger quasi-exclusivement des feuilles et des fruits frais bio et crus, garantissant des énormes doses de vitamines diverses et variées (et autres anti-oxydants…). Et de l’exposition au soleil.

On peut avoir envie de manger chaud, notamment si on a l'habitude et/ou si on vit dans des zones/saisons froides. Privilégier la cuisson de type wok (cuit dehors, craquant et cru dedans) ou basse température = éviter le four (sauf cuisson lente à basse température), la cocotte "minute", bouillir à grand bouillon…

Privilégier autant que possible des aliments biologiques : on ne les épluche pas (sauf certains comme la courge butternut, banane, agrume, ail, oignon…). On garde ainsi la peau, bourrée de vitamines et anti-oxydant, que le fruits met en place pour se protéger des germes extérieurs. On gagne aussi en poids des légumes et fruits achetés puisqu'on en jette moins.

Diminuer la viande rouge

Épicer avec des herbes de provence contenant du thym, romarin, origan… Souvent à vertu antiseptique, aidant à assainir les poumons et sphère ORL. Penchez-vous sur le régime crétois ou méditerranéen.

Ajouter ail et oignon peu cuit de préférence. Certains préconisent même de hacher 2 gousses d’ail et 50gr d’oignons, les mettre dans un verre d’eau, ajouter une cuillère de miel et mélanger avant de boire le matin.

Maladie pulmonaire chronique : autres conseils de santé

Lors de toux, se faire aider par un.e kinésithérapeute respiratoire pour faire des séances afin d’aider à évacuer : 3 fois par semaine.

Pour gérer les infections : prendre 3 gélules de propolis par jour (ou suivre les indications de ce que vous trouverez en épicerie bio, parapharmacie, autre ou internet). Vous pouvez les prendre en cure, en préventif, lors des saisons froides ou des saisons où votre maladie revient.

Toujours bien se couvrir à l’extérieur ou à l'intérieur, notamment la gorge, se sécher les cheveux avant de sortir l'hiver, éviter les courants d'air…

Inhalation tous les jours pendant 10min au moins du mélange (décoction = mélange dans l’eau froide et aller jusqu’à ébullition puis mijoter 10min)

  • Eucalyptus (antiseptique, expectorant = cracher le mucus, donc c’est peut-être mieux de le prendre le matin ou midi)
  • Thym (c’est fort : doser légèrement)
  • ± lavande (calmant et antiseptique)
  • ± … : à vous de chercher sur le net ou demander conseil à votre épicerie bio / herboristerie…

Infusion eucalyptus gingembre 2x ou 3x /jour : anti-inflammatoire, facilite la toux quand elle est nécessaire

Diffuseur d'huiles essentielles avant de dormir ou dans votre pièce de vie. Maplante.com conseille :

  • eucalyptus – propriétés antiseptiques, antivirales, et un décongestionnant.
  • arbre à thé – un antimicrobien efficace, expectorant et antiseptique.
  • menthe poivrée – aide à ouvrir les voies nasales.
  • thym – antiseptique puissant et très bon pour les rhumes, la grippe et le froid.
  • basilic – un antiseptique qui aide à débloquer les voies nasales.
  • romarin – un antiseptique bénéfique pour déboucher les voies nasales.
  • pin – décongestionnant et antimicrobien.
  • lavande – antihistaminique, antiseptique et antimicrobienne.
  • camomille – soulage et apaise la congestion.

Remarquez comme on retrouve les mêmes plantes dans les herbes de Provence : thym, basilic, romarin, lavande… Mieux vaut ne pas les mélanger, mais il est possible de changer tous les jours, genre menthe poivrée un jour, eucalyptus un autre jour etc. Bien demander et regarder ce qui peut être inhalé. Maplante.com ajoute : "Vous pouvez également prendre un bain chaud et humide parfumée avec ces huiles, ou mettre quelques gouttes dans un mouchoir en papier et maintenez-le en face de votre nez, en prenant soin d’éviter tout contact avec la peau. La nuit, avant de dormir saupoudrer un peu sur votre oreiller pour liquéfier le mucus dans les voies respiratoires, la lavande est particulièrement efficace car elle favorise également un sommeil réparateur."

Éviter tous les irritants volatils :

  • tabac
  • produits de nettoyage artificiels (utiliser des produits écologiques naturels), diffuseur d’odeur, encens et parfums artificiels (voitures, wc…),
  • poussières de ciment et autres poussières artificielles (laine de verre…)
  • Aérer régulièrement : ouvrir les fenêtres 10 min./ jour, le matin, et/ou le soir avant de se coucher, le temps qu’il faut. C’est plus simple et moins cher qu’une ventilation électrique et sans risque que des germes ou autres irritants genre laine de verre squattent dedans.
  • Vérifier votre poêle à bois : fait-il beaucoup de poussières de cendres ? Est-ce que vos soucis pulmonaires reviennent ou sont plus important/présents en hiver ?

Si la toux est nocturne, à priori, dormir un peu relevé (plus de coussins) peut aider.

Si vous vous déplacez en moto/vélo (et même en voiture), ne pas suivre les voitures de trop près pour éviter au maximum la pollution des gaz d’échappement. Mettre un coupe-vent pour ne pas prendre froid aux poumons.

Prenez le soleil, sans prendre froid et exposer un maximum de peau (15min /jour) : synthèse de vitamine D. Le soleil est connu les bronchite et autres (solariums).

Lors de bronchite, vous pouvez faire des cataplasme de moutarde ± 15 min sur le dos, voire la poitrine, en respectant les contre-indications (éviter chez les jeunes, retirer dès que ça "brûle"…).

Envisager une cure thermale.

Dans tous les cas : discipline et positivisme

Faire preuve de discipline et ne pas lâcher. Ne pas se décourager si les résultats ne sont pas spectaculaires.

Si vous ne devez faire un choix limité : vit.C + propolis + inhalation eucalyptus + changement alimentaires concernant fruits et légumes  crus : 

toujours avoir une corbeille de fruits remplie sur la table

up

Same same but… different