Back to top

Fatbike: le test

Pendant une semaine je n'ai pensé qu'à ça: essayer enfin un fat bike, ces VTT aux pneus démesurés allant jusqu'au 4,8" de large. Et ça y est j'ai testé le Specialized Fatboy Trail. Mais au fait... pourquoi vouloir faire du rodéo sur un veau ?... Parce que !...

Si toi aussi t'as plus vingt ans, que tu t'emmerdes en cross-country, que les remontées mécaniques te saoulent et que tu flippes ta race en descente: essaie le Fat bike !

Le Fat bike expliqué par les gars de chez GMBN (Global Mountain Bike Network)

Ben ouais, le fatbike, c'est ça ! ...enfin, c'est TOUT ÇA:

  • le fatbike n'a pas de limites... de terrain = aller où on n'allait pas avant. La neige et le sable, bien sûr, grâce aux pneus larges et sous gonflés (0,3 à 1 bar) augmentant la portance, mais aussi les chemins caillouteux et plein de racines... Oui M'dame ! Ceux-là même que vous détestiez avant, avec votre vélo Peugeot de 1988, et qui vous qui vous transformait en petit vieux avec la danse de Saint Guy en descendant de vélo... Mais pas que ! Les pneus, en plus d'augmenter la portance, augmentent le grip avec leur sous gonflage (ils épousent le terrain) et une surface de contact accrue, et permettent donc -en théorie- d'accrocher parfois sur les dévers où on se vautrait, et dans les montées où on poussait comme des bleus...
  • le fatbike, c'est fiable: ben ouais, fini les biellettes tarabiscottées pour atteindre les 200mm de débattement arrière, vu que t'es en tout rigide ! Eh ouais ! Plus d'air à remettre ou à enlever avec une mini-pompe spécialisée dans le dernier amorto du chmou. T'as que les pneus à t'occuper... Hein ? "Alors pourquoi que c'est si cher ?" tu te demandes ? Parce que !! Et puis, t'en fais pas va, si t'es un peu nul en technique, tu peux toujours coller un fourche Bluto histoire de pas manger trop de sable dès ta première sortie...
  • le fatbike, c'est joli: non sans déconner, il faut bien reconnaître que ça a de la gueule, et que, même si t'aimes pas, ben tu restes scotché devant en te disant que ça doit être un vrai veau à tirer...
  • le fatbike, c'est lourd: oui c'est vrai que ça fait vite 14kg, et même souvent 15-16kg. Mais bon, on n'est pas des tafioles ! Si ? Hein ? Ah non je ... BREF ! Si t'es attiré par le Fatbike, j'ose espérer que c'est pas pour son poids plume lourd !? Ni pour la recherche de vitesse ! Et encore là je dirais quoique, car sur un single track blindé de racines, je suis sûr de passer plus vite qu'avec un 26 " et même 27.5+... enfin, en hardtail (VTT rigide du cul), non parce que si on parle fatbike, on ne parle par tout suspendu ! Et si jamais je passais à la même vitesse, ben je serais moins crevé car...
  • le fatbike, c'est confortable: mon père (ingénieur essais chez Peugeot) m'a toujours dit 

N'oublie pas que la première suspension, c'est le pneu !

  • le fatbike, c'est plus fort que toi: t'es déglingué de partout et tu préfères le confort à la vitesse, une bonne gueule à la légèreté, les single tracks à la descente, avec en plus la fiabilité d'un tout rigide... Je crois que t'as plus trop le choix 

à la ferme des Fouchies (en haut de la crête) et en redescendant par le chemins des Tunels

THE test of Spé Fatboy Trail: on y est !

Ben ouais, c'est comme qu'est-ce que je t'ai dit juste avant là: j'ai essayé le Fatboy Trail de chez Mister Spé. ! Wesh mec. Top-là-high-five-lol-mdr !

Le Fatboy correspond à la gamme fatbike de Specialized, une marque américaine, éprouvé depuis le temps ! Le modèle Trail du Fatboy est celui à 2200 roros avec la fourche à suspension Bluto de chez Rock Shox. Ben quoi ? Tu croyais quand même pas que t'allais t'en tirer comme ça, si ? Tu veux rider du fat ou bien ? Non parce que si c'est pour rouler à nouveau sur ton pigeon obèse de 1988, c'est sûr que 100 balles devraient faire l'affaire... Mais alors pourquoi t'es en train de lire cet excellent article sur le fatbike ? Tu veux changer ou pas ?? Alors prends ton petit cochon et fais-lui cracher ses dents euros ! Eh ouais... le fatbike, c'est cher !

Bref. J'avais donc réservé un fat bike au plus près de chez moi -enfin de chez mon père non parce que j'ai pas de chez moi- = la Suisse ! Et c'est donc aux cycles Joliat que nous sommes partis gaiement avec mon pote d'enfance qui m'a initié au VTT cross-country (XC) et même à la descente (DH).

Bon allez, fini de blablatter comme des blattes ! Le test !

Après 3 heures d'un test qui s'est terminé sous la pluie, avec un poil de grêle au sommet, que penser du fatbike ?

  • le fatbike, c'est cool ! Ben ouais, c'est carrément une autre manière de rouler ! Fini les coups de speed où tu te chiais dessus en pensant que t'allais crever au prochain virage... Le fat, c'est le plaisir avant tout ! Pas de recherche de chrono, de compétition entre nous, ou de passage de la mort qui tue... mais que ça ne t'empêche pas de te tirer la bourre avec tes potos ! Hein ! On n'est pas des limaces non plus !

Le Fat bike, c'est rapide ? par les gars de chez GMBN (Global Mountain Bike Network)

  • le fatbike, c'est -assez- rapide: si t'as bien regardé, les fatbikes sont en général des VTT tout rigides, et donc en filant un petit coup de pédale, on transmet la majorité de notre énergie à la traction, et qui -normalement- se transforme en vitesse. On est loin du tout mou sur lequel on est effectivement obligé d'aller vite pour rechoper cette décharge d'adrénaline qui nous avait fait acheter notre premier VTT DH (DownHill). et j'aurais tendance à dire qu'on est finalement plus proche du terrain, là ou un toumou avalait tout. Bon. J'imagine que ces sensations évoluent avec le temps (et que les suspensions arrières de nos temps modernes "pompent" moins)...

Le Fat bike, c'est cool ? par les gars de chez GMBN (Global Mountain Bike Network)

  • le fatbike, c'est rigolo : fini donc de s'emmerder le cul sur la selle. Enfin bon, si t'as la condition physique d'une moule après le passage de l'Erika, tu risques quand même de te faire un peu chier en montée, mais sinon tu trouveras toujours un petit rebord où rebondir, ou une fleur à humecter. En tous les cas, le fatbike file la banane et on se retrouve comme des gosses avec les vélos aux gros pneus de notre jeunesse: on s'amuse ! Bon, faut quand même pas oublier qu'on peut aussi se vautrer et que la pression des pneus doit être rigoureuse en fonction du terrain, de ton poids et de ta manière de rouler... Mais bon, globalement, ça décoince les zigomatiques !
  • le fatbike, c'est rassurant: avec ses gros pneus, sa grande surface de contact avec le sol, ses amortis, son adhérence etc. on est comme sur des coussins d'air ! Fini le flip de se mettre la roue avant dans une ornière: elle ne passe pas ^^'.

euh... oui... non mais... y'a pas d'chemin là ! ...

Ben ouais mais justement ! Y'a pas d'chemin ! Le fatbike passe partout ! Et je me suis vraiment surpris sur une espèce de mini-chemin de crête, réservé aux bestioles ou aux chasseurs, voire aux promeneurs avertis, en prenant de la vitesse sans -trop- flipper des pierres ou même de la pente de cette mini crête. Et c'était exactement pareil dans les champs: il 'y a pas à flipper des motes de terres, ou en forêt des caillasses ou des racines, des petits troncs qui barrent le chemin: le fat passe partout !
Bon OK, si l'analyse de terrain change par rapport à un 26" basique, faudra quand même rester vigilant par rapport aux plus gros obstacles genre grosses marches, gros troncs d'arbres, champs défoncés etc. Et c'est là qu'on peut dire que le fatbike sera ou non adapté à certains terrains, et c'est donc là aussi que certains diront que le fatbike c'est nul ou que ça dépote, suivant qu'ils l'auront essayé en haut des Alpes ou en Ardèche... Bref, le phénomène est connu depuis l'avènement des roues en 29": plus c'est grand, plus c'est facile de passer; et c'est justement le cas avec les pneus des fat bikes car ils ont la même circonférence au final que des roues en 29" avec des petits pneus... Tu me suis là ?... ou bien ?

Quid du 29", du 27.5+... voire du 29+ ??

Ouais, toi aussi je sens que tu es un vieux de la vieille, et que t'es un peu perdu dans toutes ces tailles de roues, hein ? Bon, au moins, la bonne nouvelle, c'est que tu connais le 26", la taille de roue basique ancestrale des VTT. Mais si tu regardes bien, tu connais aussi plus ou moins le 29", la taille basique des vélo de course ! (en fait plutôt 700 = 28"). Puis ils ont sorti le 29" en VTT, avec tous ses super avantages, notamment parce que ça gomme toutes les petites aspérités, et aide au franchissement d'obstacle, s'ils ne sont pas trop gros. Je n'ai pas -encore- essayé de 29", ni de 27.5+, et encore moins de 29+, mais ça ne saurait tardé, avant l'achat de mon futur bike.

Mais c'est quoi tous ces + ??

Ah oui... Bon je note que t'as pas écouté la vidéo ou que t'as pas compris parce que tu speek pas très ouel l'inglich. Ben 26", 27.5" et 29", c'est la taille des roues, le diamètre en fait, plus ou moins déjà montées avec un pneu standard ("mais ça n'existe plus le standard" tu vas me dire ! Oui: ta gueule). Et on ajoute un + pour dire que la largeur des pneus est de grosse taille, généralement 3". Traditionnellement il y a une chié de temps, les VTT 26" avaient plutôt des pneus de 1.75 à 1.95" de large. Maintenant c'est davantage 2 à 2.2", voire 2.4" = plus de grip (adhérence), de confort...

Le Fat bike, comparé au "plus" (= 27.5+)par les gars de chez GMBN (Global Mountain Bike Network)

Merde !... Y'a pas de chemin ! (bis)

Bon c'est vrai que -quand même- on a été déçu par les chemins suisses: même les pubs suisses pour le VTT confirment la chose : le vététiste suisse semble rouler soit sur des espèces de GR -chemins de Grande Randonnée- où c'est tout lisse et large et pas/peu dans les bois, soit ... euh... he ben soit dans des chemins pour marcheurs casse gueule et tout et tout... Bon, alors je sais, "il ne faut pas généraliser", "comment tu peux dire une chose pareil sans connaitre la Suisse" bla bla bla. Et, oui, j'ai bien essayé de trouver des explications, genre "il n'a fait que pleuvoir ces 18 derniers mois, et donc personnes n'a roulé et la nature en a profité pour se laisser pousser la barbe..." OK. Mais bon, toujours est-il que les petits single tracks chers à nos montures nous ont sacrément manqué... surtout pour un test !

Et je ne me suis même pas vautré. Mais bon, faut dire aussi qu'on a fait que d'la route... O-O

Conclusion

Le fat bike, c'est -si- pas gras ! Mangez-en ! Contrairement à ce que l'on peut croire de prime abord, il n'est pas si gras (fat) que ça, et on y prends -trop- vite goût ! Il ne laisse pas forcément des traces de pneus et peut même se digérer assez rapidement dans les single tracks de vos intestins si vous y êtes habitués.

Et en plus, on peut l'utiliser pour du bikepacking... mais c'est une autre histoire ;)

[PS] Ah, j'ai oublié d'en parler mais la tige de selle télescopique est pour moi une vraie révélation !! C'est juste génial ! Fini d'être mal à l'aise en descente, même imprévue, et fini de se fatiguer les jambes en montée: la hauteur de la selle est toujours au top !!

up

Same same but… different