Back to top

Test du Spécialized Fuse

Aujourd'hui j'ai testé le VTT Fuse Comp 6fattie de Specialized, avec ses roues de taille 27.5+, c'est-à-dire 27"x3". Quid du diamètre des roues ? De la section des pneus ? D'un semi-rigide ? Je l'ai testé avec deux potes en Suisse, qui testaient pour leur part un Scott E-Genius 720 plus et le Turbo Levo FSR, des VTT à assistance électrique donc (VAE).

27.5+... ah oui, c'est assez gros finalement !

C'est ce que je me suis dit en revoyant les pneus du Turbo Levo et du 6fattie, et du Scott aussi: nous étions tous les trois en 27.5+, ce format de roue à cheval entre le 26" et le 29", et de pneus à cheval entre le traditionnel 2" ou 2.2 et le 3.8" ou 4.8" des fat bike. Ayant testé le fatboy de Specialized (en 26x4.6") la dernière fois, je pensais trouver le 6fattie un peu maigre mais il a bel et bien des petits boudins finalement, et, une fois sur le vélo, il paraissent encore un peu plus large... un demi-Fat quoi, comme on les appelle parfois, comparé au Fat en 4" et au Big Fat en 4.8". Le vélo ne parait pas pataud et j'aime bien la gueule des fat et fattie de toute façon.

Bon, ok pour l'impression, et sur le terrain ? En partant de chez Joliat cycles (une équipe très cool et à la fois très pro, à Courtételle en Suisse), sur le bitume, j'ai tout de suite envie de m'amuser, et peut-être encore plus qu'avec le Fatboy finalement, puisque le vélo semble plus nerveux. Bon, les pneus sont encore un peu surgonflées, mais ça semble rouler mieux... sur le goudron ! Et à la fois ça fait moins de bruit, les pneus étant moins large et donc ayant une surface de contact avec le sol réduite.

Mais sur le terrain ? Ben on commence par des montées raides. Là, ça me parait à la fois plus dur et plus facile que sur le Fatboy:

  • plus facile car le vélo est plus léger (±14kg vs 16kg pour le Fatboy) et les relances sont plus faciles (sans que ce soit le jour et la nuit non plus)
  • plus difficile parce que j'ai laissé la fourche bloqué et il y a des caillasses, mais aussi parce que j'ai les pneus surgonflés et j'ai plus vite fait de glisser: moindre contact avec le sol = moins d'adhérence, et il vient juste de pleuvoir, encore accentué par rapport au Fatboy qui a des pneus plus gros et donc aussi moins gonflés.

Donc finalement au début je suis un peu mitigé; mais attention, avec les pneus au format + (≥ 3"), que ce soit des fat, fattie ou 29+, il faut être très vigilant à la pression: 0,1 bar de trop ou pas assez et le vélo sautille ou n'adhère pas bien car le pneu ne se déforme pas suffisamment.
Pendant la montée et en arrivant au dessus, je dégonfle par pallier. Pas de manomètre, donc je fait au pif... enfin, au pouce.

Descente roulante: oui mais

Puis vient une descente assez roulante genre chemin blanc avec de l'herbe au milieu, et les rigoles pour l'eau. Vélo joueur mais je pense que je me sentirais mieux sur le Fatboy qui offre plus de confort arrière (le Fuse et le Fatboy sont des hardtail) et semble aussi plus joueur avec ses gros pneus, à la fois avec le rebondi éventuel, mais aussi parce qu'il sécurise un peu, avale les cailloux sans forcément gommer les bosses des rigoles pour décoller (car semi-rigide). Mais bon, je pense que je suis encore trop gonflé sur le Fuse.

Montée: put... d'élec

​Ben ouais, j'ai plus vingt ans, mais surtout je ne roule plus assez, et les VAE me mettent un vent ! Je suis persuadé (à tort ?) que je grimperais mieux avec le Fatboy, même s'il avait tendance à plus cabrer de l'avant lors du précédent essai. Bref, j'ai débloqué la bluto, mais ça monte trop et comme je ne prends pas assez de vitesse, il y a un moment où ça bug. 

Le Scott, et encore plus le Turbo Levo, avec leur VAE vont plus vite et butent moins ou dérapent moins, et arrivent donc au dessus sans trop de souci (enfin bon il faut quand même pédaler, hein, c'est pas des motos non plus !). En revanche, s'il arrive qu'ils ne passent pas (ce qui est peut-être finalement “juste” une histoire d'habitude du vélo), au poussage, je suis largement gagnant, avec un vélo qui doit faire entre 8 à 10kg de moins ! Bref, les VAE, c'est bien, mais...

Après ça on passe dans un champs: rebelotte, je suis davantage secoué qu'avec le Fatboy; or, c'est exactement le genre de secousse (avec les racines) qui me ferait acheter un Fat, parce qu'il gomme vraiment ces secousses à répétition. Cela dit comme ça monte, je suis content de relancer assez facilement, et j'y vais en danseuse. J'essaie un coup les VAE: le Turbo Levo est à puissance maxi et c'est trop facile de monter, sans secousse qui plus est; même si la cote augmente, je n'ai pas plus d'effort à fournir avec les jambes... adaptation au terrain = du grand art (comme son design épuré, soit dit en passant) ! Le Scott est en économie quand je l'essaie et c'est le jour et la nuit, mais ça fait plaisir quand même de sentir un peu l'effort et la montée. Je reprends le Fuse et là je suis content de sentir un vélo léger et sans assistance, sachant que je pourrais voyager sans m'arrêter pour recharger ou en cas de panne etc. Et puis, c'est un rigide des fesses, et  quand on donne un coup de pédale, ça envoie directement, et ça j'aime vraiment bien. Et ce n'est pas du tout le même tarif, entre un Fuse à 1700€, un Fatboy trail à 2500€ et un Turbo Levo à ... 9000€ avec des jantes carbone et tout et tout... ben, euh... mon cœur balance, mais alors le Turbo Levo est hors compét ^^'.

Aaaaaah, les singletracks !

Alors là, je doit bien avouer que les petits singletracks dans ce genre, en Suisse, ont l'air bien cachés si on ne connait pas, mais quand on est dessus, c'est du pur bonheur ! Le premier single track est assez raide, et avec des angles à 70°... oh purée, ça va pas passer !... ah ben si... Ouh ça va être chaud ! Ah ben non, pas tant que ça : le Fuse, après avoir baissé la selle télescopique avec la manette au guidon (un pur bonheur ! sérieux, on faisait comment avant ? Ah ben oui, on se faisait ch...), est pour moi à la fois sécurisant et maniable, d'autant plus avec son cintre de 740mm. Je ne suis pas trop habitué au cintre extra large et si les arbres sont rapprochés ou tombant, c'est limite de toucher. Je pense qu'avec l'habitude, c'est vraiment super.
Au début de ce single, je touche quelques fois les genoux sur le tube supérieur, avant d'appuyer un peu plus dans les virages: ça ne touche plus. Avec le Fatboy, au premiers coups de pédales sur du plat, j'avais touché les talons sur les bases arrières, mais pas plus que ça par la suite: question d'habitude.
Comme ça tabasse pas, je ne pense pas que la fourche soit indispensable, mais sans le savoir elle a dû gommer quelques erreurs de pilotage...

Avant le premier single track, j'avais encore baissé la pression des pneus d'un palier, et j'ai l'impression d'une meilleur accroche. Sur le deuxième single, moins raide en dénivellé et plus arrondis dans les petits virages relevés, c'est un vrai bonheur, je prends le coup de pencher davantage le Fuse et ça gripe vraiment bien, même si c'est boueux... Je m'arrête le temps de me demander si les VAE ont pris le même chemin, avant d'entendre les freins couiner comme un cerf en rut... ils arrivent ! Allez, encore quelques coups de pédales et nous arrivons en bas, conquis à la fois par le grip et la maniabilité du Fuse de mon coté. Pour les VAE, dans ces petits singletracks assez serrés, il faut une fois encore s'habituer, surtout si on avait pris l'habitude de faire chasser l'arrière dans les virages: bien qu'ayant un centre de gravité bas et étant très bien équilibré, un VTT de plus de 20kg (enfin bon j'en sais trop rien, les constructeurs noient toujours ce poisson-là sous une tonne d'autres caractéristiques...), ça ne se déplace pas de la même façon. Enfin, encore sans doute une question d'habitude.

What else ?

Ben à part ça, pas grand chose à redire... Les disques en 180/160mm paraissent un peu petits mais c'est sûr que par rapport au 200/180mm du Turbo Levo (...); en tous les cas il n'ont pas fait défaut. Le vélo est à peine trop long mais au moins ça convient à la foule et en mettant une potence courte et/ou un cintre relevé, ça doit être parfait, gagnant en plus un peu en maniabilité.
Dommage que le cadre ne permette pas d'évolution, genre passer des pneus en 3.8" (du moins à l'arrière c'est trop serré), mais bon, il faudrait peut-être aussi des pattes de roue arrière coulissantes, des bases plus grandes... Bref, des compromis déstabilisant peut-être ce pourquoi est fait le Fuse...

Bilan: une put... de bonne journée ! Bon OK sans la pluie, ça aurait été encore plus cool ! Mais bon, on commence à être habitué hein... Le Fuse est donc bel et bien un VTT joueur et performant (là où je l'ai essayé et à mon niveau), dont les pneus en fattie de 3" donnent un bon grip dans les virages et apportent un certain confort. Attention tout de même à les gonfler à la bonne pression en fonction du terrain et de votre poids: ben ouais, quand on n'a pas de suspension, on a des pneus, et c'est là que se fait le réglage aux petits oignons.


Par rapport au Fatboy, j'ai trouvé le Fuse plus nerveux à la relance car plus léger et avec des pneus moins gros, mais moins confortable sur les petites vibrations à répétition et peut-être moins joueur, mais davantage maniable dans des singletracks serrés. Mais bon, pour bien comparer, il faudrait que je les essaie sur exactement les mêmes terrains, ce qui n'a pas été le cas...

up

Same same but… different