Back to top

Mon choix de Fat Bike

Ça y est !! Après plus d'un mois de lecture d'articles sur les Fat bikes sur le net, le visionnage de dizaines de vidéos, l'essai du Fatboy, puis du Fuse en 27,5+, puis à nouveau du Fatboy, j'ai enfin commandé un VTT Fatbike !! What else ?
Itinéraire du choix d'un fatbike...

Savoir ce qu'on veut (ou pas)

Ben oui, ça commence effectivement par là: qu'est-ce que je veux (ou pas) sur mon futur bike ? Comme j'achète un bike tous les 10 ans, je préfère ne pas me planter, surtout quand on est prêt à mettre 2000€ !
Pour cela, les trois essais ont été super bénéfiques: j'ai essayé -et adoré- le Spécialized Fatboy en 4,6"; puis j'ai aimé le Specialized Fuse en 27,5+ avec sa nervosité, ses relances, et j'ai confirmé mon penchant pour le fatbike avec un nouvel essai du Fatboy sur mes single tracks préférés.
Ces essais ont donc confirmé que je voulais:

  • un 27,5+ un fat bike, pour le confort de l'arrière : le Fuse n'avale pas assez à mon goût les racines et caillasses (rapport à mon vieux dos déjà pourri à 40 ans... mais bon je dois le muscler davantage)
  • un fat pour le grip : franchement, la sensation de se pencher à 45° sur un chemin plat est fantastique: j'adore le type de conduite des Fat bikes. Ce grip permet aussi de grimper aux arbres
  • un tout-suspendu un semi-rigide un tout rigide = sans RockShox Bluto, mais tout en prenant un fatbike compatible = avec un entre-axe pour la roue avant de 150x15mm, au cas où je change d'avis. En essayant le Fatboy avec la Bluto bloquée dans les racines, j'ai  bien vu qu'un pneu de 4,7" suffit à absorber ce qu'absorbe normalement la Bluto, mais avec davantage de toucher du terrain
  • un monoplateau: franchement, ça aussi c'est l'extase ! Simplicité, efficacité, moins de question à se poser...
  • un cadre acier : je ne suis pas fan du plastique carbone et pas plus de l'aluminium. Bon OK ça ne casse forcément, ou alors il faut être un gros bourrin. Mais au delà de ça, c'est “l'élasticité” et la souplesse de l'acier qui m'intéresse. Ce que j'ai expérimenté pendant des années sur mon Décathlon (acier), comparativement au Vario Kaktus (alu). Et ça prend toute son importance quand on envisage de rouler en tout rigide (même en fat).
  • un fat léger... mais avec le cadre acier je sais bien que c'est mal barré. Bref, pour l'allègement, il faut aller voir du coté  des jantes et des pneux. On peut facilement gagner 500gr par pneus en passant de lourds 4,8" (1,6kg) à des plus légers (1,3kg), voire à des 3,8" légers (1,1kg), soit au total 1kg de moins. Ok, on n'aura pas la même accroche, m'enfin, déjà qu'on est en fat, alors bon... Ensuite il y a les jantes (± 300gr/jante)...
  • et à ce propos, je veux des jantes dans la moyenne = 80mm de large. Je ne veux ni des grosses jantes de 100mm (poids, davantage adapté au 4,8"), ni des petites de 65mm (poids ok mais pas trop adaptées au 4,8")
  • pour en revenir aux pneus, autant prendre donc directement un vélo équipé en pneus de 3,8", pour le poids donc, mais aussi pour une moindre résistance au roulement (rapport à l'essai comparatif du Fatboy en 4,6" et du Fuse en 3")
  • bikepacking compatible: un des trucs avec les fatbikes, c'est qu'ils peuvent aller partout, là où des vtt “normaux” en pneus de section inférieure à 3" auraient du mal: neige et sable bien sûr, mais pas seulement ! On peut explorer véritablement des régions ou des pays comme l'Islande pour ne citer que celui-ci, tout en coupant là où il n'y a pas de chemins ! Je me rappelle toujours de la galère que c'est de contourner simplement un arbre tombé en travers du chemin : avec un vélo normal, ça n'avance pas hors du chemin, mais avec un fat, aucun soucis (idem pour les formats +) !
    Bref, j'ai envie d'un Fat avec des attaches porte bagage pour des expéditions qui me font déjà rêver (j'y pense en fait depuis un voyage au Vietnam en 2006, mais j'ai aussi croisé un couple en vélo en Malaisie il y a quelques mois, qui m'a remémoré tout cela)
  • un tarif < 2000€ en neuf, mais si possible trouver de l'occasion à ± 1200 €
  • un bike qui me plait: entre la couleur, le slopping etc, j'ai compris au fur et à mesure de mes lectures que le bleu de mon Décathlon ne m'a jamais vraiment fait kifer, et qu'un vtt qui nous fait vibrer rien qu'à le voir, c'est plus important qu'on veut bien le croire...

Il est important d'avoir un bike qui nous plaise, qui donne envie d'aller rider

  • un vtt joueur, davantage adapté aux trails qu'aux randonnées touristiques , mais pas typé race non plus (le Décathlon a un poste avant plus bas que la selle). Ça, c'est le vario Kaktus qui m'avait fait prendre conscience qu'avec un bike adapté, on peut -aussi- se marrer, en plus de faire du sport
  • une tige de selle télescopique: c'est vraiment génial ! Quoi ? Vous n'avez jamais essayé ? L'essayer c'est l'adopter (du moins si vous ne faites pas que de la descente)
  • une clearance de 4,8" = cadre acceptant des pneus de 4,8" (et pas seulement du 4,6" comme le Wednesday à l'arrière), parce que si j'en ai besoin (exploration, neige, confort etc) je sais que c'est possible
  • des jantes tubeless compatibles (mais bon, le tubeless, ça se bricole aussi)

Bon: vous avez remarqué: la liste est sacrément longue !! Donc forcément, je n'ai pas trouvé de vélo répondant directement à tous ces critères.

Le vélo parfait n'existe pas

Avec les soldes du moment, c'était presque possible chez Canyon avec les Dude (dont je n'aime pas du tout la couleur verte et bleu), mais avec un cadre carbone... idem chez Trek avec leur Farley, mais carbone = cher et 4,8" incompatible... ou alors ça passe à de l'aluminium: pas mieux, le tout sans attache pour porte bagage etc.

Il y a cependant une marque qui se détache sacrément du lot, et pour cause ! C'est elle qui a inventé / démocratisé le Fatbike avant tout le monde (et le 29+ aussi avec leur Krampus): Surly ! Je trouve de bons prix chez Hibike, un site de vente en ligne allemand, chez qui j'ai déjà acheté une fourche Surly pour le Décathlon dont la Mag 21 était cassée.
En épluchant les modèles, l'Ice Cream Truck ou le Wednesday (les deux modèles de fatbikes récents de Surly) sont presque pafaits... J'y suis presque ! Mais pas tout à fait.

Un fat bike à la carte ?

Voilà donc la réponse à ma liste de must have ? Pourquoi pas se monter mon propre bike avec des composants choisis scrupuleusement selon mes envies / besoins / finances ? Rapidement je découvre le site de Bike-components (allemand) et Alltricks (français) en plus de Hibike, et me monte virtuellement le Surly de mes rêves...

Mais bon, je me rends vite compte qu'il atteint les 2700€... Hum. J'ai beau essayer de descendre les tarifs de chaque composants: pas moyen. Au passage et après quelques lectures sur le forum de Vélo Vert, je comprend que Shimano boude le monoplateau et que Sram a 4 ans d'expérience dans le domaine et vend du vrai monoplateau, sans traficoter des double plateaux où l'on mettrait qu'un plateau, ce que semble faire Shimano avant les modèles 2017...
Bref, 2700€, et même 2500€, ça ne le fait pas, et je redescend un peu sur terre: je n'ai pas besoin de ça pour aller rouler,et préfère encore mettre des thunes dans un GPS. Idem pour un cadre artisanal: trop cher, et je n'ai pas assez de pratique en Fatbike pour savoir ce que je voudrais exactement au niveau du cadre (clearance...). 

Mais c'est aussi au niveau du montage que je commence à choper des sueurs froides: le boitier de pédalier pressfit 132mm est monté -comme son nom l'indique- à la presse, le jeu de direction, c'est un peu pareil je présume etc. Et en plus, dans mes choix de composants, j'ai de très nombreuses similitudes avec un fatbike Surly de série : l'Ice Cream Truck Ops !

Le choix final

C'est bel et bien le fatbike sur lequel tout me dirige: le Surly Ice Cream Truck Ops (ICTops): ce bike est semble-t-il taillé pour les trails, mais aussi pour le bikepacking, si l'on en croit le test de Joe Cruz dans bikepacking.com. Ils testent aussi le Wednesday de Surly, qui est le petit dernier de la marque, aussi taillé pour le trail et le bikepacking. Mais il est plus sage dans sa géométrie, je ne suis pas fan de la couleur, le poste de pilotage est bas (pas cool pour les grands), n'accepte "que" du 4,6 à l'arrière... Ce qui doit être bien souvent suffisant, mais comme dirait mon frero:

Qui peut le plus peut le moins

Alors certes, le Q-factor (voir image) est grand (21cm contre 16cm pour le Décathlon), et certains ne peuvent pas rider de telles largeurs entre les pédales sans avoir mal aux genoux... Je me dis qu'avec mes grandes cannes, ça ira bien, et de toute façon, je n'ai pas eu de soucis sur les deux essais du Fatboy, donc...

Bref. L'ICTops, c'est la simplicité (à part le boitier de pédalier quasi impossible à trouver en dehors de chez Surly): c'est un fat tout rigide (= pas d'entretien de suspension) doté de freins à disques Avid BB7 à câble = pas de purge ou de liquide qui bouffe la peinture ! Pour compléter, j'ai choisi une tige de selle télescopique sans entretien, comparé à la nouvelle Rockshox Reverb qui est vendue avec un kit de purge: la Kind Shock Supernatural (rien que le nom, ça ne s'invente pas).

Quatre articles ont confirmé mon choix pour l'Ice Cream Truck Ops:

  • celui de Joe Cruz sur le site Bikepacking.com, notamment quand il dit que le vélo "veut" tourner, que c'est un bon vélo de trail mais aussi que Surly a fait -involontairement- aussi un bon vélo pour voyager
  • les 6 mois d'essais de Morgan Taylor: il confirme que l'ICTops est roulable toute l'année, de la neige à l'été en passant par le printemps. Il dit aussi préférer la façon dont roule l'ICTops avec des pneus de 3,8", plutôt qu'avec les gros Bud et Lou de Surly en 4,8".
  • je suis également tombé amoureux du style du Behemoth, l'Ice Cream Truck ops monté par The Garage. C'est là que j'ai compris qu'avoir un bike qui a de la gueule, ça donne envie de rouler ! Exit donc le bleu du Wednesday ou de l'ICT non ops: mon prochain bike sera noir ! Intemporel !
  • le test de Matt Orton sur une année: "la fourche d'origine est une bonne surprise, notamment pour son confort et sa réponse"

Choisir sa taille de vtt fat bike

Bon, une fois la marque et le modèle choisis, reste le magasin et la taille, plus quelques éléments "indispensables".

Pour le shop, c'est vite vu: sur le site des dealers Surly, en France c'est mort. Il y a bien dom-bikes mais l'ICTops n'est pas encore disponible et coûte un bras: pas loin de 2800€, plus que le prix d'un montage avec les composants rêvés.
Il y a aussi VeloCoop, très cools et accueillant mais ils sont plutôt sur le wednesday, et là aussi le tarif de l'ICTops est élevé.

Du coup je me "rabats" chez Hibike, en commandant l'Ice Cream Truck Ops chez eux. Quelle taille prendre ? Je commande dans un premier temps un M. Le dernier vélo neuf (donc avec du choix dans les tailles) que j'ai acheté, c'était en 1996, avec le Décathlon Rockrider 700. Ouch ! Ça ne me rajeunit pas ! Je l'avais pris en 18" et je me rends compte qu'aujourd'hui, la taille 20" serait plus adaptée à ma conduite "moins dans le guidon" et donc plus confortable... En prenant des mesures dans le but de choisir la taille de l'ICT, je me rends compte à quel point ce Rockrider est has-been: j'ai beau prendre et reprendre les mesures, rien ne correspond aux géométries actuelles (sloping, long tube horizontal etc.). Je me rabats donc sur les Fatboy et Fuse que j'ai essayé tout en étant confortable, notamment avec les mesures Stack et Reach.

Bref, en théorie, un 19" est parfait pour mon entrejambe de 88cm, selon la formule entrejambe*0,55 = taille (du tube de selle). Mais voilà, avec les cadres aux gros sloping actuels, la taille du tube de selle ne veut plus rien dire, à un tel point que certaines marques comme Trek donnent des tailles de cadre réelles et virtuelles (aussi parce que le tube de selle dépasse parfois beaucoup du tube horizontal). En lisant How do I fit myself to a Surly ?, ainsi que bike fit, je comprends que ce qui est décisif aujourd'hui dans le choix d'une taille de cadre, c'est le top tube effective (TTeff, cf image), autrement dit la longueur effective du tube horizontale = la longueur horizontale entre le tube de direction et le tube de selle (en leur milieu).
En pratique: on prends un bike sur lequel on se sent bien après l'avoir essayé: le Fatboy ou le Fuse, tous les 2 en M, me satisfaisaient, et je ne les ai pas trouvés trop petits. On regarde quel est leur TTeff, et on prends le cadre qui a le TTeff le plus proche.

Cette longueur correspond en fait la position finale que vous aurez sur le vélo: donc si on veut une position sportive, on peut prendre la taille au dessus (top tube plus long = position plus allongée), ou au contraire la taille en dessous si on veut une position confortable (dos plus droit), destinée davantage aux longues randonnées, ou tout simplement parce qu'à 40 ans ou plus, le dos commence à tirer un peu.

Le choix de la taille dépend aussi du matos que l'on veut mettre dessus: par exemple l'ICTops d'origine est parfait pour moi en taille M alors que le L sera trop long. Mais si je mets un tube de selle avec un recul de 0mm (d'origine 2cm) et une potence de 40mm (d'origine 70mm), ça réduit suffisamment la longueur globale du vélo pour que ça vaille presque le coup de choisir le L. Mais avec ce L, je ne pourrai pas réduire davantage la longueur si j'en ai envie dans le futur.
Donc j'ai choisi le M ! On verra bien si j'ai fait le bon choix dans quelques jours...

up

Same same but… different