Back to top

La terre sacrée - News Aout 2019

Voilà l'édito de la newsletter du mois d'août !

SACRED EARTH…

and holly days !

Aaaaahhhh. Les vacances : chaleur, mer, montagne… Sans taf ! Se dorer comme des écrevisses sur la plage, lire, méditer, prendre du recul… prendre le temps.

Ce petit saligo après lequel on court toujours entre deux projets, entre l'aurore et le crépuscule, avant de sombrer dans cette petite mort alors que notre esprit part à la rencontre de la conscience collective, et se recharge spirituellement.

Car c'est bien là l'objectif des rêves : recharger son âme. En voyageant astralement, en se connectant à d'autres esprits porteurs de messages.
Les animaux de pouvoir aussi peuvent nous recharger : choper la force de l'Ours, la vue perçante de l'Aigle, l'agilité du Chat…

A propos de chat, arrêtez d'emmener le vôtre surfer avec vous : il n'aime pas l'eau, et imagine donc tout un tas de montres marins. Son imagination tout comme la votre a le pouvoir de faire des mondes invisibles une réalité. Et donc de se créer sa propre cosmogonie.

Doit-on se limiter au monde physique ? Celui décrit par la science, incapable d'expliquer la matière noire et tant d'autres choses ? Doit-on s'arrêter au monde religieux, spirituel certes, mais trop souvent mal interprété, par des gourous comme le pape, bornés par des siècles de prosélytisme ?

Non. Il existe bel et bien d'autres mondes, dans lesquels voler est possible, dans lesquels les schizophrènes et autres bipolaires sont des chamanes possédés par des esprits parfois joueurs. Des mondes où tout animal, végétal et minéral est habité par un esprit, par une énergie propre.

Détruire le monde physique, c'est détruire sa spiritualité. C'est ça, la 7e extinction de masse, démarrée par la science, la religion et la cupidité de l'homme : la destruction du sacré à l'intérieur de toutes choses. Humain y compris.

Il est peut-être temps que le petit animal que nous sommes ne soit plus destructeur de la planète, physique et spirituelle, mais trouve enfin sa place dans le puzzle du monde, comme harmonisateur de la planète. Un être aimant, qui contrôlerait son mental comme un outil et développerait son instinct, son être intérieur, connecté avec toute chose.

Après tout, ne sommes nous pas issus des mêmes atomes que tout ce qui existe ? Nos atomes n'ont-ils pas été un jour montagne, saumon… ours ? Il suffit de comprendre que ces mêmes atomes renferment, comme des hologrammes, la mémoire spirituelle de la planète, pour comprendre que nous ne sommes qu'un.

Un grand Tout. Tous connectés. Dans une acceptation totale de nos frères et sœurs, humains, animaux, végétaux et minéraux.

Je vous souhaite des vacances et un avenir aussi écolo et spirituel que possible.

@ très bientôt !
Obo le fou

— Mental maitriser tu dois, car peureux lui être
-maître Jedi

up

Same same but… different